/travel/destinations
Navigation

42 heures à Old Orchard

Coup d'oeil sur cet article

Quand on dit «Old Orchard», on voit tout de suite des frites, de la pizza, le Pier, les manèges, la barbe à papa et les souvenirs d’enfance. On oublie trop souvent que c’est aussi 11 km de plage, deux petits ports de pêche, un lever du soleil à couper le souffle (au sud de la baie), du homard, des huîtres, des feux d’artifice (le jeudi soir), du canot, du kayak, de la moto marine, du kitesurf et d’inoubliables baignades.

Vendredi

14 h

L’arrivée

Cette fois, nous avions réservé une chambre au Sand Dollar Inn de Pine Point (www.thesanddollarinn.com, 372 Pine Point Road): deux grands lits, cuisinette, téléviseur ancien, internet lent (pour se reposer), salle de bains spacieuse, une table et des chaises à l’extérieur sur une petite terrasse. Rien de luxueux, mais très propre et confortable. Évidemment, dès qu’on a posé les bagages, c’est direction la mer pour la revoir ­enfin, se tremper les pieds dans l’eau et s’exclamer: «Eh, qu’elle est donc froide!»

15 h

La plage

La baie d’Old Orchard est longue: du sable, des goélands, un ciel immense et des pluviers siffleurs à protéger. En ­allant du sud au nord, on trouve Camp Ellis (Saco), Bayview, Kinney Shores, Ocean Park, Old Orchard et Pine Point (Scarborough). Les vagues sont un peu plus grosses au centre et au sud de la baie, autour du Pier et d’Ocean Park. Vous aurez aussi un peu plus d’algues du côté de Pine Point. Cela dit, vous ­serez heureux partout sur la baie.

17 h

Direction Hannaford

Personne ne peut passer quelques jours à Old Orchard sans faire au moins une petite épicerie d’eau, de bière et de quelques victuailles. N’oubliez pas d’acheter des fruits et des légumes parce que si vous mangez seulement dans les restos et les délis, vous aurez la sensation d’être un sac plein de cholestérol en moins de 42 heures! Selon où vous vous trouvez, vous choisirez le Saco Hannaford (532 Maine Street, Route 1) ou le Scarborough Hannaford (31 Hannaford Drive, Route 1).

19 h

Du homard

Typique du Maine, le homard soft shell en est un qui vient de muer. Comme sa carapace est souple, il se ­décortique facilement. Sa chair est tendre, mais moins goûteuse, un peu plus aqueuse, disent les adeptes du homard hard shell. Très bon sujet de discussion si vous avez des gens des deux camps autour de la table!

Du côté sud, à Camp Ellis, Huot’s Seafood Restaurant a une réputation de longue date (www.huotsseafoodrestaurant.com). On peut aussi le manger chez soi en le commandant au pêcheur M. Abbotts. Il est sur Sunrise Avenue près de Seaside, au 207 284-6288 ou au 207 468-6456. Sur la pointe de Pine Point, vous pourrez le savourer dehors, sur le quai, au Bayley’s Lobster Pound (www.bayleys.com) ou le commander et l’emporter sans oublier leur bonne ­salade de pommes de terre. Le long de la route 9, il y a plusieurs restos de ­homard. J’aime bien 6 Ken’s Place (207 Pine Point Road, 207-883-6611).

Samedi

8 h

Petit-déjeuner

Où que vous logiez, vous trouverez dans tous les délis toutes les sortes de muffins et de brioches imaginables. À Ocean Park, deux lieux ensoleilleront votre ­matinée: le Soda Fountain (14 Temple Avenue) sert un très bon petit-déjeuner américain. De l’autre côté de la rue, l’Ocean Park Sub & Grocery (www.oceanparksubs.com) propose des brioches à la cannelle mémorables. Le matin du 3 août, l’été dernier, ils en ont vendu 600, et ce n’est pas pour rien!

10 h

Pour les amoureux de la nature

Si vous aimez observer les oiseaux et faire du canot, du kayak ou marcher le long des marais, allez donc faire un tour au plus grand marais salant de l’État du Maine. Au Scarborough Marsh Audubon Center (www.maineaudubon.org­/find-us/scarborough-marsh/), vous pourrez voir des aigrettes, des ibis, des sternes et même un aigle à tête blanche, l’emblème des États-Unis. Avant de louer un canot ou un kayak, consultez la table des marées (voir l’adresse plus bas), car si vous y rendez à marée haute, vous verrez surtout des autos!

12 h

Salty Bay

Un autre incontournable d’Old Orchard est le Salty Bay Seafood Take-Out (68 Jones Creek Road, au cœur de Pine Point). Même si vous avez loué une chambre ou une maison au centre ou au sud de la baie, ça vaut le déplacement. Optez pour la chaudrée de palourdes et les rondelles d’oignon, et vous vous ­régalerez. Pour ­manger, asseyez-vous derrière, au grand air, du côté du port de pêche. La vue est imprenable. Pour le corps, ­n’oubliez pas le chasse-moustiques!

14 h

Une ferme d’huîtres

Trois ans, c’est le temps qu’il faut pour qu’une huître du Maine devienne mature et qu’on puisse la déguster. Installée dans le petit port de Pine Point, Abigail Carroll, la fondatrice de ! Nonesuch Oysters, fait grandir ses huîtres dans une eau pure. En juillet et août, vous pourrez faire une excursion en ­bateau: visite de la «couveuse» des bébés huîtres de la «ferme» et dégustation. Consultez le site www.nonesuchoysters.com/ ou téléphonez à Abigail au 207 749-5585. Si votre anglais est incertain, sachez qu’elle parle très bien français. Notez que les ­enfants adorent.

16 h

Une partie de minigolf

Après la plage ou la sieste et avant le souper, une partie de minigolf amuse tout le monde. Au Schooner Mini Golf (https://schoonerminigolf.net/), après une partie, vous pourrez aussi frapper des balles de baseball dans les cages de frappeurs. Rare au Québec et pas cher: 16 balles pour 1 $.

19 h 30

Le Pier et Palace Playland

Impossible de séjourner à Old Orchard sans passer une petite soirée autour du Pier. Pour les jeunes, le Palace Playland est un paradis. Marchez lentement dans la foule, jouez à la machine à boules ou au skeeball, emmenez les enfants dans les jeux. Laissez-vous aller, vous verrez, c’est surnaturel. La meilleure pizza est chez Bill’s Pizza, mais certains vous diront que c’est chez Lisa’s Pizza. On mange sur le pouce. Pour vous asseoir, le Big Daddy’s Restaurant Bar and Grill (2 Grand Avenue) est bien apprécié.

Dimanche

10 h

On doit quitter la chambre à 10 h, mais pas question de reprendre la route sans avoir fait une dernière activité. Direction Camp Ellis. Pour pêcher du côté de la rivière, la marée doit être presque haute. «Deux heures avant ou après», vous dira M. Fournell, à qui on peut louer une canne pour quelques heures (Bait & Tackle au 207 283-1499).

Fait intéressant, entre 1840 et 1930, environ un million de Canadiens français ont quitté le Québec pour s’installer dans les États américains de la Nouvelle-Angleterre. Ils avaient du travail, là-bas, et ils pouvaient gagner leur vie. Ces gens se sont mariés et ont eu des enfants. On évalue aujourd’hui à 12 millions le nombre de Franco-Américains, la plupart issus du Québec. Parmi eux, beaucoup de citoyens d’Old ­Orchard et des environs. Ils s’appellent Goulet, Couture, Letourneau, Fournell (sans e). ­Souvent, ils parlent encore français. Ils seront ­ravis de vous raconter...