/news/currentevents
Navigation

Rage au volant à la tronçonneuse: l'accusé s'en tire sans peine

Il ne purgera pas de peine pour avoir menacé une famille avec sa scie à chaîne

Manuel Delisle
Source: capture d'écran de la vidéo Manuel Delisle

Coup d'oeil sur cet article

L’homme impliqué dans une histoire de rage au volant à la tronçonneuse ayant fait le tour du monde n’a pas de regret, même s’il a appris aujourd'hui qu’il s’en tirera sans purger de peine.

Le juge Jean Larue a accordé ce privilège au résident de Saint-Jérôme, car il a estimé que les victimes avaient aussi leur part de responsabilité.

Manuel Delisle pourra même récupérer sa scie à chaîne, a ordonné le magistrat, aujourd'hui, au palais de justice de Saint-Jérôme.

«Je suis très content. C’est fini, on passe à autre chose», a dit M. Delisle dans un bref entretien téléphonique avec Le Journal.

Manuel Delisle
photo facebook

«Je ne suis pas le genre à avoir ben ben des regrets. C’est une expérience de vie», a-t-il ajouté.

L’homme de 37 ans a plaidé coupable à l’accusation d’agression armée qui pesait contre lui.

Sa cest le genre de situation qui donne froid dans le dos Yen as des fou sa lair meme. A st jerome On a eu ldroit a sa hier Il nous a foncer dessus avec sa caravanUn ford windstar vert foret de st jerome

Posted by Karine Cyr on Sunday, April 5, 2015

Les avocats s’étaient entendus afin que M. Delisle bénéficie d’une absolution inconditionnelle pour avoir menacé une famille avec sa scie à chaîne le 5 avril dernier. Il n’aura pas de casier judiciaire.

La scène de rage au volant filmée par les victimes avait enflammé le web. La chaîne de nouvelles américaine CNN avait même parlé de cette histoire. «Il n’y avait pas de quoi à faire un drame avec ça», croit celui qui a brandi la scie.

Manuel Delisle
photo facebook

Aujourd'hui, la défense a expliqué au juge Larue que c’est le comportement passablement agressif des victimes qui aurait engendré les gestes de l’accusé. Aucune accusation ne vise les victimes.

Agressifs

Manuel Delisle a croisé la route de la famille qui revenait d’un hôtel de Sainte-Agathe-des-Monts, vers 19 h, à un endroit où la chaussée passait de deux voies à une seule.

L’émondeur de profession, accompagné de ses enfants, aurait donc accéléré pour passer devant le véhicule de la famille Hermenier-Cyr, ce qui les aurait insultés, selon la défense.

Pourchassé

Alexandre Hermenier et sa conjointe Karine Cyr ont donc décidé de pourchasser M. Delisle pendant une dizaine de minutes dans la ville de Saint-Jérôme.

«Moi, mon plan c’était d’aller au poste de police, mais je me suis ramassé dans un cul-de-sac», a expliqué M. Delisle.

Manuel Delisle
photo facebook

C’est dans ce cul-de-sac qu’il a brandi sa scie à chaîne en marche à la fenêtre du véhicule de la famille en criant: «T’aimes ça, hein?».

Sur la vidéo, on entend les enfants du couple crier: «Maman!» en pleurant.

L’émondeur se serait rendu aux policiers un peu plus tard, sur les conseils d’un avocat.

En plus d’avoir sa propre compagnie d’émondage, l’homme de 37 ans travaille comme col bleu à la Ville de Montréal. Il a dû subir une évaluation psychiatrique afin de reprendre ses tâches, le 20 avril dernier.

– Avec la collaboration de Christian Plouffe