/news/health
Navigation

Jacynthe René déclenche une controverse à la suite d’une sortie anti-crème solaire

Jacynthe René déclenche une controverse à la suite d’une sortie anti-crème solaire
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Jacynthe René suscite la controverse sur la Toile après avoir affirmé, sur sa page Facebook, que la crème solaire pouvait être cancérigène et remis en cause la nocivité d’une exposition prolongée au soleil.

Jacynthe René a suscité la controverse après avoir affirmé, sur sa page Facebook, que la crème solaire pouvait être cancérigène et avoir remis en cause la nocivité d’une exposition prolongée au soleil.

Citant une étude suédoise, l’actrice, qui publie un webzine consacré au bien-être et à la beauté, soutient effectivement que l’utilisation de crème solaire pendant une période de 30 ans augmente significativement les risques de développer un cancer de la peau. Elle prétend aussi que les femmes qui ne s’exposent pas au soleil ont une carence en vitamine D et présentent un taux de mortalité plus élevé.

Jacynthe René déclenche une controverse à la suite d’une sortie anti-crème solaire
Capture d'écran

Les propos de l’artiste ont suscité de nombreuses réactions sur la toile, en plus de faire l’objet d’un éditorial dans le quotidien La Presse

La Pharmachien riposte

Dans une missive publiée sur son blogue Le Pharmachien, Olivier Bernard, reproche à Jacynthe René d’avoir basé son analyse sur un site qu’il juge peu crédible.

Le pharmacien déboulonne ensuite l’affirmation voulant qu’une étude ait permis de conclure qu’il existait «un taux plus élevé de mélanome [un type de cancer de la peau] chez ceux qui utilisaient de la crème solaire par rapport à ceux qui n’en utilisaient pas». 

Non seulement l’étude citée dans l’article n’a jamais tiré de telles conclusions, mais elle ne s’est même pas intéressée à la question. Le Pharmachien explique plutôt que les auteurs de l’étude «ont conclu que les gens qui se mettent plus d’écran solaire passent plus de temps au soleil et que c’est pour cette raison qu’ils ont un taux plus élevé de mélanome. Pas à cause de la crème solaire...»

Contrairement à ce que soutient Mme Renée, l’étude ne prétend pas que d’éviter de s’exposer au soleil sur une longue période et d’appliquer de la crème solaire soient les causes de «plus de mal que de bien». «Au contraire, toutes les données actuelles suggèrent qu’il faut éviter l’exposition prolongée au soleil autant que possible et que l’écran solaire diminue le risque de cancer de la peau», poursuit le pharmacien.  

Selon lui, rien ne permet d’affirmer hors de tout doute que des ingrédients contenus dans la crème solaire sont cancérigènes. Le Pharmachien reconnaît toutefois que certains ingrédients pouvant se retrouver dans la crème solaire soulèvent des préoccupations: l’oxybenzone et le retinyl palmitate. «Bref, on peut choisir d’éviter ces deux ingrédients par prudence, mais, pour le moment, ils ne sont pas prouvés nocifs chez l’humain.»

Rappelant à Mme René qu’internet regorge de fausses informations, Le Pharmacien lui conseille finalement de s’informer «auprès d’un(e) scientifique avant de partager ce type d’article dans le futur, ou de faire des recommandations qui ont des implications médicales majeures.»

Docteure Dussault à la rescousse

La docteure Andréanne Dussault a quant à elle publié une lettre sur le site du webzine dans laquelle elle se porte à la défense de Jacynthe René. Elle soutient que la formation scientifique des professionnels de la santé peut parfois les enraciner «dans des dogmes tels que: si vous ne pouvez le mesurer, cela n'existe pas.»

«Ces dogmes sont aussi présents dans les approches alternatives ou les médecines complémentaires. Lorsque l'on pense détenir la vérité, je pense que nous avons déjà tout faux, poursuit-elle. Les études scientifiques comportent leurs limites et c'est pourquoi nous nous tournons vers des experts pour tenter de démystifier les zones nébuleuses de notre domaine.» 

La réponse de Jacynthe Renée

Jacynthe René, qui vient tout juste d’annoncer sa grossesse sur sa page Facebook, est revenue, cette semaine, sur la controverse. Soutenant n’avoir «jamais reçu autant de commentaires haineux», elle a tenu à revendiquer son droit à promouvoir ses idées.

J'avais tellement hâte de vous l'annoncer, j'attendais "le" 12 semaines (dimanche dernier). Depuis des jours que je...

Posted by Jacynthe René Jmagazine on mercredi 8 juillet 2015

«Donc message au “clan” qui investit de l'énergie à me dénigrer: je ne tente aucunement de vous influencer, vos choix ne me concernent pas et encore une fois, je n'ai jamais tenté de convaincre quiconque, je souhaite seulement continuer d'aider.» Elle prétend aussi que «plusieurs études démontrent clairement les dangers associés à l'application d'ingrédients toxiques sur la peau.» 

Ma pensée du jour pour celles qui l'attendent. Je n'ai jamais autant reçu de commentaires haineux (et c'est certain que ...

Posted by Jacynthe René Jmagazine on dimanche 5 juillet 2015

C'est certain que tout peut être dénigré, débattu, qu'il y aura des recherches pour tous les camps, explique-t-elle. De très grands scientifiques ont argumenté que le réchauffement de la planète et la fonte des glaciers étaient de la foutaise, la vie est ainsi faite...», conclut-elle.

Par ailleurs, le texte original de Jacynthe René n'apparaît plus sur sa page Facebook.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.