/finance/news
Navigation

Est-ce risqué d’aider à la mise de fonds de l’acheteur?

canadian dollar house
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Un lecteur aimerait en savoir plus sur la balance de vente suite à mon article du 29 juin 2015 dans lequel je partageais des techniques pour investir en immobilier avec 50 000$ et mentionnais la balance de vente comme aide à la mise de fonds.

La balance de vente est aussi appelée solde de prix de vente; c’est un bon moyen autant pour le vendeur que pour l’acheteur de conclure une transaction de vente d’immeuble, terrain ou même pour une entreprise.

Le principe est assez simple, le vendeur fournit une partie de la mise de fonds requise pour l’achat de l’immeuble en prêtant à l’acheteur un montant pour un certain nombre d’années moyennant un taux d’intérêt.

Malheureusement, cette méthode de financement n’est pas très connue et plusieurs personnes craignent de prêter à l’acheteur. Des moyens faciles de se protéger existent en contractant une hypothèque sur l’immeuble (effectuée par un notaire). Donc, en cas de problèmes avec l’acheteur, le vendeur pourra toujours reprendre son immeuble. Les taux d’intérêt en balance de vente se situent souvent entre 3 et 6%, ce qui est beaucoup inférieur au prêt privé (8-15%).

Les avantages pour le vendeur

  • Report jusqu’à 5 ans maximum de votre gain en capital. On peut donc repousser les impôts. Peut être parfois très avantageux de ne pas recevoir tout l’argent la même année selon le salaire gagné.
  • Donc, possibilité de réduire ses impôts à payer.
  • Permet souvent de hâter la vente de l’immeuble.
  • Contrat notarié.
  • Revenus d’intérêt plus élevés que la plupart des investissements en banque (CPG, compte épargne, etc.)

Les avantages pour l’acheteur

  • Permet de réduire sa mise de fonds. Il pourra donc se servir de l’argent économisé pour acheter un autre immeuble.
  • Meilleur rendement sur la mise de fonds, car moins d’argent est investi. On peut donc doubler ou presque son rendement si la moitié est en balance de vente de la mise de fonds. (Il faut ajouter les intérêts payés pour obtenir un calcul précis.)
  • Taux d’intérêt réduit.
  • Prêt normalement remboursable n’importe quand au cours du terme.
  • Remboursement peut se faire sur plusieurs années; ma dernière balance de vente a été signée sur un terme de 10 ans.

  • Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ. Son entreprise de formations et de coaching pour investisseurs en immobilier - Immofacile.ca - peut percevoir des honoraires liés à la formation et aux soirées de conférences mensuelles.

Mes conseils

  1. L’immeuble doit être assez rentable pour pouvoir supporter ce prêt.
  2. Informez-vous auprès d’un professionnel comme un courtier immobilier, notaire ou avocat pour vous aider à bien rédiger les clauses.
  3. La plupart des gens n’osent pas demander de peur d’un refus.  Allez-y, foncez: le pire à survenir est un «non» et vous trouverez un autre moyen de financement.
  4. Vérifiez avec votre banque si elle accepte le financement par balance de vente.  Ce n’est pas toutes les banques qui le font. Un courtier hypothécaire travaillant en moyenne avec 15 institutions financières sera un bon allié pour vous faire épargner du temps.