/lifestyle/books
Navigation

L’art de voyager, au féminin

Ariane Arpin-Delorme et Marie-Julie Gagnon
Photo courtoisie Ariane Arpin-Delorme et Marie-Julie Gagnon

Coup d'oeil sur cet article

Deux filles charismatiques, passionnées de voyage, Ariane Arpin-Delorme et Marie-Julie Gagnon, partagent leurs trucs et astuces avec les voyageuses assumées ou en devenir, qu’elles soient control freaks ou dragueuses en série, dans Le voyage pour les filles qui ont peur de tout.

Les deux voyageuses sont allées aux quatre coins du monde, dans toutes les conditions imaginables, très souvent en solo, et en redemandent encore. Elles assurent qu’elles sont trouillardes et craignent d’attraper toutes sortes de maladies, mais voyagent quand même.

Elles assurent que c’est possible, et souhaitent convaincre toutes les femmes des attraits du voyage. Elles ont même créé des «portraits-types» de voyageuses et leur fournissent les conseils appropriés: celles qui s’ignorent, les improvisatrices, les control freaks, les minimalistes, les solitaires, les chefs de tribu, les dragueuses en série.

Les auteures décortiquent l’art du voyage et fournissent quantité de conseils pratiques sur la sécurité, l’hébergement, les transports. Elles indiquent également de précieux renseignements sur l’habillement, de manière à respecter l’étiquette et les mœurs de plusieurs pays. Des trucs pour économiser et un palmarès des destinations les plus sécuritaires pour les femmes font aussi partie du livre.

Dédramatiser le voyage

Comment est né ce projet? Marie-Julie avait envie de dédramatiser le voyage au féminin. «On entend beaucoup parler des histoires qui tournent à la catastrophe, mais assez peu des expériences positives de femmes «ordinaires». L’humour m’apparaissait la meilleure manière d’aborder le sujet.» Ariane a senti le besoin de prendre comme modèle des voyageuses inspirantes pour rassembler une multitude de conseils pratiques et originaux dans un même ouvrage.

Le conseil le plus important qu’elles souhaitent partager? «Se faire confiance et s’écouter», affirme Marie-Julie. «Notre instinct a souvent raison. On dit souvent à la petite voix, au fond de soi, de se taire. En voyage, elle retrouve toute son importance.»

Ariane ajoute qu’il faut essayer de donner l’impression que l’on sait où l’on va et ce que l’on fait, tout en se donnant la chance de s’adapter. «Si on est bien informé et que l’on a choisi la formule voyage qui correspond à notre état d’esprit du moment, que l’on écoute son instinct et que l’on est consciente de l’importance de respecter l’étiquette et la culture en place, tout devrait bien se passer.»

Certaines destinations sont plus appropriées pour les femmes qui voyagent seules. «Je me sens toujours bien en Asie, tant dans l’est que le sud-est», précise Marie-Julie. «Au Japon, les vols sont quasi inexistants. J’ai vécu à Taïwan et je n’avais pas peur de me balader seule au milieu de la nuit. On oublie souvent le Canada, mais il est aussi facile de voyager ici en solo.»

Ariane adore aussi l’Asie du Sud-Est, et considère le Japon et la Corée du Sud comme des pays superbes et très sécuritaires, de même que «tous les pays francophones d’Europe, scandinaves, germanophones». Elle recommande aussi le Royaume-Uni.

Expérience valorisante

Ariane Arpin-Delorme et Marie-Julie Gagnon<br />
Le voyage pour les filles qui ont peur de tout <br />
Éditions Michel Lafon, 300 pages
Photo courtoisie
Ariane Arpin-Delorme et Marie-Julie Gagnon
Le voyage pour les filles qui ont peur de tout
Éditions Michel Lafon, 300 pages

Les expériences de voyage en solo sont valorisantes et permettent de développer «la confiance en soi, l’ouverture et une meilleure capacité à relativiser», indique Marie-Julie. Ariane considère qu’il y a beaucoup d’éléments positifs liés au voyage en solo, comme «un grand sentiment de liberté, le meilleur apprentissage pour se faire confiance et aller vers les autres». C’est aussi un moment pour prendre du temps pour soi et faire le bilan de sa vie.


♦ Ariane Arpin-Delorme est consultante, enseignante en tourisme et conférencière. Elle a créé sa propre agence et son blog, esprit-daventure.com.


♦ Marie-Julie Gagnon est auteure, chroniqueuse télé et radio, et publie des reportages sur le voyage dans plusieurs médias. Elle a lancé son blog en 2008, taxibrousse.ca.