/entertainment/comedy
Navigation

Lise Dion en pleine forme

Pleine d’autodérision, l’humoriste a su captiver son auditoire

Coup d'oeil sur cet article

Le public était déjà conquis lorsque Lise Dion est arrivée sur scène, hier soir, sur la Place des festivals de Montréal, pour présenter une version écourtée de son spectacle Le temps qui court, qu’elle offrait pour la première fois en extérieur, dans le cadre du festival Juste pour rire.

«Ben voyons, vous êtes donc ben nombreux !» s’est-elle exclamée en voyant l’impressionnante foule.

Elle a immédiatement commencé en affirmant qu’elle avait vieilli. «J’ai commencé à parler toute seule. C’est rendu que tout ce que je fais dans la maison, je le dis. Un autre signe que j’ai vieilli, j’ai commencé à aimer les fleurs en plastique.»

«Le gouvernement est à la veille de mettre des photos de bourrelets sur les sacs de Doritos» –Lise Dion

Lise Dion a suscité les rires en racontant qu’après les fumeurs la société était partie à la chasse aux gros. «Le gouvernement est à la veille de mettre des photos de bourrelets sur les sacs de Doritos.»

Elle a ensuite évoqué ses problèmes de poids et d’acceptation («Je suis toutoune all dressed et je suis bien de même»), avant de parler de sa ménopause qu’elle a attrapée au Mexique, de sa perte de libido, «du dernier appel du coq» chez les hommes, ou encore de son expérience dans un salon de bronzage.

Expériences extrêmes

Pleine d’autodérision, Lise Dion a su captiver l’auditoire en évoquant des expériences extrêmes en recherche de l’amour, en escalade ou lorsqu’elle a tenté des jeux érotiques.

L’efficacité de ses numéros n’est plus à prouver puisque l’humoriste a reçu un Félix du Spectacle de l’année au gala de l’ADISQ, en 2012, et l’Olivier du Spectacle le plus populaire au gala des Olivier, en 2013.

Évoquant ses vacances dans le Sud, Lise Dion s’est accoudée au piano avec un verre pour se livrer à quelques confidences sur son mariage, dans un mélange d’espagnol, français et anglais des plus comiques.

Elle a ensuite évoqué sa session d’équitation sur le dos de «Killer Jack»: «Les gars m’ont attaché sur le cheval, j’ai fait 10 minutes de rodéo dans la grange.» Un des moments très drôles de la soirée.

Numéro musical

En finale, Lise Dion a réalisé un de ses rêves en faisant un numéro musical, imaginant qu’elle passe des auditions pour «Pop Académie», en interprétant quelques chansons à la manière de Lynda Lemay, d’Isabelle Boulay ou de Lisa Leblanc. Elle prouve d’ailleurs qu’elle a joli brin de voix.

En première partie, Mélanie Ghanimé a eu la lourde tâche d’ouvrir la soirée avant Lise Dion. Jouant elle aussi d’autodérision, elle a parfaitement rempli sa mission.

Sur la même scène, Juste pour rire présente ce soir Insolita, un spectacle composé de danseurs, acrobates, musiciens et manipulateurs de feux qui rendent hommage aux musiques du monde.