/finance/business
Navigation

Une batterie révolutionnaire

IngéniArts Technologies met au point un système qui réduira les manutentions

On retrouve ici Gabriel Pouliot, Philippe Beauchamp, Rami Jarjour et Marc-Olivier Lacerte d’IngéniArts Technologies qui concoctent une nouvelle batterie au lithium.
Photo Diane Tremblay On retrouve ici Gabriel Pouliot, Philippe Beauchamp, Rami Jarjour et Marc-Olivier Lacerte d’IngéniArts Technologies qui concoctent une nouvelle batterie au lithium.

Coup d'oeil sur cet article

IngéniArts Technologies est née de la volonté de deux finissants de l’Université Laval de créer une batterie électrique révolutionnaire alliant autonomie et performance.

Nouvellement créée, cette jeune entreprise consacre tout son talent au développement d’une batterie qui devrait voir le jour en 2016.

«Le premier marché que nous visons, c’est le marché des chariots élévateurs. Nous avons déjà des clients qui attendent après nos solutions», indique Philippe Beauchamp, cofondateur.

La future batterie d’IngéniArts se veut une solution de rechange aux batteries au plomb. La batterie, développée par cette PME, combine des cellules d’énergie (lithium-ion) à un volant d’inertie (flywheel). Les cofondateurs de l’entreprise, Philippe Beauchamp et Rami Jarjour, ont déposé un brevet international qui est en cours d’analyse.

«La gestion des batteries au plomb est un casse-tête pour les opérateurs puisqu’il faut prévoir les remplacements. Une batterie au plomb pèse plus de 1000 kg, et il faut la changer après une journée de travail. Ça prend tout un système anti-ballant avec une grue pour les manipuler. C’est la seule solution, car il n’existe pas d’autres produits sur le marché actuellement», décrit M. Beauchamp.

Une révolution

La batterie à recharge rapide d’IngéniArts permettra d’éviter cette manutention périlleuse.

«Nous sommes en phase de conception. On raffine énormément le produit. On s’apprête à faire les premiers tests cet automne, et le déploiement de l’unité précommerciale est prévu pour janvier 2016», ajoute M. Beauchamp.

MM. Beauchamp et Jarjour, qui sont tous deux diplômés en génie électrique de l’Université Laval, ont développé un prototype de laboratoire au cours de leurs études de deuxième cycle à l’Université de Sherbrooke.

Après avoir travaillé pendant quelques années chez Alstom, à Sorel, les jeunes chercheurs ont choisi de faire le saut dans le milieu des affaires.

«Il y a énormément d’innovations qui sortent des cégeps et des universités. Effectivement, notre innovation est née dans un cadre académique, mais elle est vite devenue un projet d’affaires.»

Des chariots par millions

Dans ce marché, les possibilités de développement sont nombreuses.

«On retrouve des chariots élévateurs par millions dans le monde entier. On vise l’international. Notre technologie est compatible avec n’importe quelle application de traction électrique ou de stockage d’énergie. On a trouvé des solutions astucieuses aux problèmes de batteries des véhicules électri­ques comme les élévations de température et les problèmes de puissance et d’énergie.»

En tant qu’entreprise innovante, IngéniArts compte s’attaquer éventuellement à d’autres marchés. Selon les plans de l’entreprise, la production des batteries devrait débuter peu de temps après le lancement des unités précommerciales, c’est-à-dire, vers le milieu l’année prochaine.

IngéniArts Technologie compte Gentec comme partenaire industriel.

 

UNE DE NOS MEILLEURES DÉCISIONS

​«Notre meilleur coup, c’est d’avoir constitué l’équipe que nous avons en place aujourd’hui. On se multiplie plus qu’on s’additionne. Ensemble, on accomplit des choses intéressantes.»

 

UNE DE NOS PIRES DÉCISIONS

«À date, on n’a pas eu de claque notable dans la face. On respecte le budget et le plan d’action. Si on se reparle dans cinq ans, j’aurai peut-être un bon logbook d’erreurs...»

 

UN CONSEIL AUX JEUNES ENTREPRENEURS

​«La clé pour réussir un démarrage, c’est de s’entourer de gens meilleurs que soi-même. C’est ça qui fait toute la différence.»

 

La compagnie

  • Nom : IngéniArts Technologies
  • Siège social : Québec
  • Nombre d’employés : 4
  • Fondateurs : Philippe Beauchamp et Rami Jarjour
  • En activité depuis janvier 2015

 

Le produit

L’entreprise conçoit, développe et commercialise des batteries pour le secteur des transports. La technologie offre une capacité de cyclage élevée ( durée de vie ) et présente une très haute fiabilité.