/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

La conjointe de Laurent Ciman accuse l'Impact d'avoir «abandonné» leur fille

La conjointe de Laurent Ciman accuse l'Impact d'avoir «abandonné» leur fille
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

La conjointe de Laurent Ciman ne mâche pas ses mots envers l'Impact de Montréal: «On nous avait promis les meilleurs soins, mais le club abandonne Nina», s'indigne Diana Saiu.

La fille du couple Saiu-Ciman est autiste. L'une des raisons qui a poussé le défenseur belge à venir jouer à Montréal est le fait que les soins pour les personnes atteintes d'autisme sont meilleurs de ce côté-ci de l'Atlantique.

Or, si l'on se fie à ce qu'a raconté Diana Saiu au journal belge Het Laatste Nieuws, les soins pour la petite Nina tardent à venir.

«Tout le monde peut le savoir: nous sommes très déçus de la part du nouveau club de Laurent. Mon mari n'a jamais caché qu'il avait quitté le Standard (l'ancienne équipe de Ciman) pour notre petite fille Nina. Les traitement médicaux pour l'autisme sont beaucoup plus développés ici qu'en Belgique. Nous n'avons pas exigé une Ferrari ou une villa.»

Selon Mme Saiu, le couple a dû faire appel à une thérapeute privée qui leur coûte 100 $/heure.

«Vivre au Canada, cela n'a jamais été notre rêve. N'oubliez pas, nous sommes complètement seuls ici. Mais c'était notre choix, du moment que puissions offrir une vie meilleure à Nina.»

Laurent Ciman, 29 ans, s'est joint à l'Impact en janvier dernier. À ce moment la conjointe du défenseur avait qualifié de «catastrophiques» les soins offerts aux enfants autistes en Belgique dans un entretien avec le journal De Standaard. «Le niveau du football au Canada est beaucoup moins élevé que dans une grande compétition européenne, mais cela ne joue aucun rôle. Là-bas, nous pouvons aider notre fille et il n'y a rien de plus important que ça. J'espère vraiment que tout va se régler et que nous pourrons déménager au Canada. C'est une chance sur un million pour notre famille», avait-elle ajouté à ce moment.

Samedi dernier, c'est Ciman lui-même qui critiquait son organisation, dans une moindre mesure, dans un entretien accordée à RDS.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.