/entertainment/music
Navigation

Une mappemonde des préférences musicales

Une mappemonde des préférences musicales
Source: Spotify/CartoDB

Coup d'oeil sur cet article

Grâce au service de musique en continu Spotify, il est désormais possible d’avoir accès au palmarès musical caractéristique de plusieurs centaines de villes à travers le monde.
 
Présenté sous la forme d’une carte interactive, l’outil permet de sélectionner une des villes qui, elles, sont représentées par des points verts.
 
Une fois la ville choisie, l’internaute peut alors cliquer sur un lien menant à une liste des chansons qui la distinguent musicalement de toutes les autres villes.
 
Distinction?
Mais que veut-on dire par «distinguent»? Selon un article publié sur son blogue, Spotify explique que le son «distinctif» d’un endroit «est la musique que les gens y écoutent de façon notable, mais que les gens dans d’autres villes n’écoutent pas tant que ça. Et que cette musique fait donc d’eux des gens différents des gens partout ailleurs.»
 
 
514-50 dans mon réseau
Lorsqu’on jette un coup d’oeil à la liste des préférés de Montréal, on constate un drôle de mélange de pièces créées par des auteurs-compositeurs-interprètes révélés au grand public relativement récemment (Louis-Jean Cormier, Alex Nevsky, Claude Bégin) mais aussi d’artistes établis depuis longtemps (Jean Leloup, Les Colocs, Paul Piché). La pop-rock masculine domine allègrement la liste, laissant peu de places aux chanteuses à voix, et autres genres musicaux.
 
418-19 dans mon réseau
Même son de cloche du côté de la Capitale, alors que les mêmes musiciens se retrouvent dans la liste à peu près au mêmes emplacements. Serait-ce donc la preuve que Montréalais et Québécois se ressemblent plus qu’ils ne le croient? Que nenni! La présence d’Exterio et de Taktika dans la liste de Québec souligne son caractère spécifique de façon éclatante.
 
Évolution constante
Chez Spotify, on rappelle que chaque liste d’écoute sera mise à jour deux fois par mois, et que l’algorithme qui détermine les listes analyse de plus de 20 milliards de relations usager/chanson.