/finance/news
Navigation

9 conseils pour s'assurer de décrocher pendant ses vacances

Bloc vacances
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Comment faire pour décrocher pendant les vacances? Ce n’est ni sorcier ni un art. Suffit de s’y mettre peu à peu, sans précipitation.

Près de la moitié des travailleurs renonce à prendre tous les jours de vacances auxquels elle a droit. Dans la majorité des cas, il y a deux raisons: une trop grande charge de travail avant de partir, et la crainte d’avoir à mettre les bouchées doubles au retour.

Il y a moyen d’éviter ce phénomène: bien s’organiser au travail avant le départ.

Avant de partir

Il y a une règle générale non écrite concernant la préparation des vacances au travail: la durée de la planification doit être égale à la longueur des vacances.

Deux semaines de vacances? Vous vous mettez à la préparation deux semaines avant le départ.

Une semaine? On commence une semaine avant.

Durant cette période, autant que possible, on refuse de prendre de nouveaux dossiers trop importants.

Une façon de s’assurer cette liberté est d’avertir clients, collaborateurs, collègues, supérieurs de son absence durant la période donnée. En le faisant en début de processus, on se met en position de pouvoir répondre favorablement à leurs besoins qu’ils exprimeraient avant que vous ne partiez.

Avant, il faut trouver un collègue qui acceptera de s’occuper de ses dossiers. La seule manière de bien décrocher, c’est de ne laisser aucun dossier en suspens avant de partir.

Question de lui faciliter la tâche, on lui dressera une liste détaillée de nos projets ou dossiers à faire ou à suivre, et leur état respectif. Le tout, dans un document écrit, précis et clair, dont on aura fait le tour avec lui avant le départ, afin de s’assurer que le message est compris de la même façon par vous et par lui.

Dans notre courriel, et le message préenregistré de nos boîtes vocales professionnelles, on indique les coordonnées de cette personne, et on invite, à moins que le sujet ne soit hautement personnel, de communiquer avec elle.

Pour certains travailleurs en autorité, il peut être utile de laisser un numéro de téléphone à quelques collègues, subalternes et supérieurs où ils pourront nous joindre en cas d’urgence.

Ce numéro ne doit cependant pas être transmis à qui que ce soit d’autre. Plus vous vous montrez disponible, plus on vous contactera au moindre détail.

La magie des listes

Dressez une liste pour savoir où vous en êtes avec tous vos dossiers.

Donnez-la à vos supérieurs quelques jours avant le départ, question qu’ils n’interrompent pas vos vacances pour des questions que vous trouverez insignifiantes.

Une autre liste à remplir: celle des priorités à s’occuper au retour, pour éviter de passer les cinq premiers jours d’après-vacances à se demander par quoi commencer.

 

Si vous êtes travailleur autonome

Beaucoup de nouveaux travailleurs autonomes craignent, voire refusent de prendre des vacances.

À moins d’une mauvaise planification, aucun client ne vous en tiendra rigueur, et si vous perdez un client pour ça, cela veut dire qu’il était un mauvais client, pour lequel, de toute façon, vous auriez consacré trop de temps – et donc d’argent – pour lui.

Il faut seulement choisir la bonne période pour les vacances, et leur bonne durée, selon sa clientèle et son secteur d’activité. On ne quitte pas en plein mois de juin lorsqu’on est dans l’aménagement paysager, pas plus qu’on ne part deux semaines dans le Sud en janvier lorsqu’on est planificateur financier. L’idéal, c’est toujours en période creuse, ce qui n’empêche pas de prendre de petits congés en période plus occupée.