/lifestyle/food
Navigation

Une bière fraîche sous le soleil

cold bottles of beer in bucket with ice
Nitr - Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Alors que le mercure de la dernière semaine a ­fréquemment tutoyé les 30 degrés, peu d’entre nous recherchent les bières liquoreuses et sucrées qui font le bonheur de nos hivers. C’est la saison de la limonade et du Vinho Verde. Il existe cependant de nombreuses bières qui constituent de parfaits substituts lorsque ­«rafraîchissement» est le mot d’ordre.

Qu’est-ce qui rend une bière ­rafraîchissante? Sans contredit, une acidité élevée contribue à l’effet coupe-soif d’une bière. Bien que la bière ne soit pas ­généralement une boisson très acide, les blanches fruitées et épicées comme la Weizen et la Blanche Belge dégagent une ­impression de fraîcheur amplifiée par leurs notes d’agrumes. Leurs consœurs que sont la Gose et la Berliner Weisse peuvent de leur côté carrément être décrites comme acidulées. Une bière ­paraîtra par ailleurs plus rafraîchissante si elle est vigoureusement pétillante, ce qui est notamment le cas des prétendantes précédemment citées. En effet, l’effervescence vient avec une forme d’acide nommé l’acide ­carbonique.

Une bière peu sucrée, et donc probablement plutôt mince, ­paraîtra aussi à coup sûr plus ­désirable par temps chaud qu’une bière lourde et sucrée. La simple bière blonde délicate et désaltérante n’est pas la plus consommée de la planète pour rien. Elle a toujours la cote ­auprès des assoiffés.

Amertume

On l’oublie souvent, mais l’amertume peut aussi contribuer au rafraîchissement, ne serait-ce qu’en diminuant l’impression ­sucrée des céréales d’une bière. L’amertume est l’arme secrète de certaines India Pale Ales (IPA) peu portées sur les saveurs de caramel et qui titrent plus de 7 %, mais parviennent quand même à paraître toutes légères. Les Pale Ales moins fortes n’auront pas à jouer le jeu du paraître: elles sont très rafraîchissantes grâce à leur amertume et leur légèreté.

N’oublions pas non plus les bières aux fruits. Ces dernières sont souvent concoctées avec du blé, lequel semble favoriser la désaltération. Elles véhiculent par ailleurs souvent les notes ­acidulées propres aux fruits ayant été employés dans leur ­élaboration.

► David Lévesque Gendron et ­Martin Thibault sont les auteurs de Les saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du premier prix littéraire Mondial de la Bière, gagnant d’une médaille d’or au concours des livres ­culinaires canadiens de Taste ­Canada et finaliste pour le prix Marcel Couture.

Le saviez-vous ?

Du 17 au 19 juillet, les Jardins Gamelin se porteront hôte de La Cuvée Été, le volet estival du festival brassicole urbain qu’est la Cuvée d’Hiver. Si vous rêvez de Londres ou d’autres grandes villes où prendre une bière dans un parc ou sur la rue ne constitue pas un délit, ne manquez pas d’y faire un tour.

Dégustation comparative

Gose
cold bottles of beer in bucket with ice
Photo Courtoisie

LTM (Les Trois Mousquetaires), à Brossard

Le nez : Coriandre, blé, citron

En bouche : Limonade, sel, coriandre

Pourquoi c’est bon : À l’intersection entre la bière et la limonade, cette Gose apporte le buveur de bière sur des sentiers élégamment salés auxquels il n’est pas habitué, mais dont il ne pourra rapidement plus se passer.

La Divine Comédie
cold bottles of beer in bucket with ice
Photo Courtoisie

Collaboration entre Dieu du Ciel et Trou du Diable

Le nez : Agrumes, fruits tropicaux, épices

En bouche : Citron, croûte de pain frais

Pourquoi c’est bon : Véritable alliage entre plusieurs des types de bières les plus rafraîchissants de la planète, cette créative comédie n’entend pas à rire.

 

Chantier Naval – La Pénélope
cold bottles of beer in bucket with ice
Photo Courtoisie

Le Naufrageur, à Carleton-sur-Mer

Le nez : Grains maltés, fleurs, herbes

En bouche : Pain, grains, amertume confiante

Pourquoi c’est bon : Les saveurs de céréales bien prononcées sont appuyées par des bulles et une amertume équilibrantes.