/sports/hockey
Navigation

Expansion LNH : «Québec est une candidate très forte»

Nordiques
© Les archives | Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Selon un financier montréalais spécialisé dans l’évaluation de franchises sportives et impliqué comme consultant avec un groupe potentiel pour amener une équipe de la LNH à Houston, Québec part avec une longueur d’avance dans le processus d’expansion.

En entretien avec le Journal, Drew Dorweiler, fondateur de la firme Dartmouth Partners, a non seulement affirmé que Houston se retirait du processus, mais aussi que Québec disposait d’un solide arsenal pour séduire la LNH.

«Nous ne déposerons pas de candidature, mais la LNH s’est montrée satisfaite et appuie nos efforts», a-t-il déclaré avant de louanger Québec.

«Quand on regarde l’ensemble des villes mentionnées, Québec est une candidate très forte. L’aréna existe déjà, ce qui n’est pas le cas ailleurs. Démographiquement, c’est le marché le plus naturel. La seule question à propos de Québec, c’est de savoir si à long terme, on pourra remplir toutes les loges corporatives», a-t-il indiqué.

Un montant correct

Aux yeux de M. Dorweiler, qui se spécialise depuis 1994 dans l’évaluation de franchises sportives, les 500 millions demandés par la ligue pour obtenir une équipe d’expansion sont tout à fait réalistes.

«Je sais qu’il a été mentionné dans les médias que ça pourrait coûter moins cher pour un petit marché comme Québec, mais j’ai le formulaire de 82 pages de la LNH devant moi et c’est écrit : minimum 500 millions.»

«Dans le passé, le prix d’une équipe d’expansion était à peu près fixé à la valeur plancher des franchises. Aujourd’hui, Forbes évalue la valeur moyenne des équipes à 490 millions et la LNH s’est basée sur ce prix», a-t-il expliqué

Bonne stratégie

Toujours selon le financier, la LNH ne perd pas la face dans ce processus, même si seulement deux villes ont déposé leur candidature.

«Peu importe le nombre de candidats, la ligue va recevoir son prix. Je ne veux pas spéculer, mais on dirait que la LNH avait déjà identifié ses candidats très forts et éliminé les moins forts. Qui avait le goût de perdre 2 millions non-remboursables juste pour voir son nom dans les manchettes?»

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.