/travel/destinations
Navigation

Oseriez-vous voyager seule?

Oseriez-vous voyager seule?
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Vivre l’aventure et plonger dans l’inconnu sont des rêves que plusieurs caressent, mais il est facile de trouver des prétextes (argent, célibat, bobos, etc.) pour remettre ces projets aux calendes grecques. Celui qui revient le plus souvent, surtout chez les femmes, est la peur de partir seule.

Il peut exister de multiples raisons pour voyager en solo. Ça peut être parce que l’on est célibataire et que nos amies n’ont pas les mêmes rêves ou ne disposent pas de nos moyens financiers, mais il se peut également que le conjoint n’ait plus la santé ou le goût pour le type de périple qui nous attire.

Voyager seul n’empêche aucunement de prendre de très belles photos.
Photo courtoisie
Voyager seul n’empêche aucunement de prendre de très belles photos.

Quelle qu’en soit la raison, il ne faut pas baisser les bras et surtout il ne faut pas hésiter à joindre un groupe, même s’il est majoritairement formé de couples. Certaines agences proposent aussi de trouver quelqu’un pour partager sa chambre et diviser les frais d’hébergements, plus élevés si l’on est seule. Même si cela vous fait économiser, ce n’est pas une formule que je conseille. À moins d’être particulièrement tolérante, il n’est pas facile, au retour d’une journée très occupée, de se retrouver en compagnie d’une inconnue, si gentille soit-elle.

Si l’idée du groupe vous rebute, il faut alors penser partir seule. Là encore, il existe différentes possibilités. Si l’argent n’est pas un problème, des agences peuvent concocter des vacances sur mesure en compagnie d’un guide privé. Si vous ne disposez pas de tels moyens, les croisières et les tout-inclus offrent la sécurité et l’organisation d’un groupe tout en permettant plus de liberté. Autre choix, vous oser affronter vos peurs et vous plongez dans l’inconnu.

Oseriez-vous voyager seule?
Photo courtoisie

Un outil pour les peureuses

Pour un premier voyage en solitaire, il vaut mieux choisir un endroit dont vous comprenez et parlez la langue. Et puis, histoire de calmer vos craintes et de faire le plein de trucs et conseils, je vous invite à vous procurer Le voyage pour les filles qui ont peur de tout. Spécialistes du voyage sous différentes formes, Ariane Arpin-Delorme et Marie-Julie Gagnon l’avouent sans détour: elles sont de véritables trouillardes. Sous leur apparente audace, elles cachent de nombreuses peurs et inquiétudes qu’elles contournent par des trucs (testés par elles ou leurs collègues) qu’elles partagent généreusement.

La championne toutes catégories des voyageuses

Isabelle Ducharme, la championne toutes catégories des voyageuses en solo.
Photo courtoisie
Isabelle Ducharme, la championne toutes catégories des voyageuses en solo.

En feuilletant le livre de Marie-Julie et Ariane, il m’est revenu en mémoire une rencontre avec une grande voyageuse, Isabelle Ducharme. Cette ex-mécanicienne en moteurs d’avion de la défense nationale a été victime d’un grave accident en 1988 et est demeurée tétraplégique. Vous croyez que ça l’empêche de voyager? Pas du tout.

Malgré de sévères limites, elle voyage seule, à répétition, partout dans le monde. Elle donne également des conférences pour aider les personnes à mobilité réduite à mieux se préparer et a formé une quinzaine d’agents de voyage pour qu’ils comprennent mieux les besoins de ceux qui refusent de renoncer aux voyages. Pour ses conférences : www.keroul.qc.ca

Isabelle fait donc la preuve que tout le monde peut voyager, et ce, même si vous êtes seule, un peu fauchée et victime de quelques bobos qui nécessitent des soins particuliers. Allez, mettez vos peurs de côté et réalisez vos rêves. Bon voyage!