/news/currentevents
Navigation

Magnotta aurait «trouvé ce qu'il cherchait» sur un site de rencontres pour détenus

Magnotta aurait «trouvé ce qu'il cherchait» sur un site de rencontres pour détenus

Coup d'oeil sur cet article

Le meurtrier Luka Rocco Magnotta, détenu au moins jusqu’en 2037 pour avoir tué et dépecé un étudiant chinois a retiré son annonce d’un site de rencontre pour détenus. 

«Il m’a envoyé une lettre vendredi dernier pour me dire qu’il souhaitait retirer son annonce car il disait avoir trouvé ce qu’il cherchait», a expliqué au Journal Melissa Fazzina, la propriétaire du site Canadian Inmates Connect.

Le site de rencontre pour détenus avait publié une annonce du meurtrier en juin dernier dans laquelle il disait chercher l’âme sœur. «Si vous pensez que vous pouvez être mon prince charmant, envoyez-moi une lettre détaillée avec au moins deux photos», avait-il écrit en anglais.

L’homme de 31 ans n’a pas donné de précisions au sujet de sa décision. Il a juste remercié la propriétaire du site pour ses services. Il n’est donc pas possible de savoir s’il a véritablement trouvé l’amour.

Exigeant

Luka Magnotta ne recherchait pas n’importe qui sur le site. Il disait vouloir rencontrer «un homme blanc d’entre 28 et 38 ans», «une personne loyale, idéalement éduquée, stable financièrement et émotionnellement pour une relation à long terme».

Il précisait que les candidats qu’il estimait «compatibles» allaient recevoir une réponse de sa part. Toutes les lettres non sollicitées allaient être jetées.

Le détenu, qui a été condamné en décembre dernier à la prison à vie sans possibilité de libération avant 25 ans,  avait envoyé les documents et les 35 dollars requis, selon Mme Fazzina.

Controverse

Le profil de Luka Magnotta sur le site avait tout de suite suscité la controverse, et le gouvernement fédéral avait même demandé à la propriétaire de réévaluer l’intérêt de la plateforme. 

Melissa Fazzina s’est toutefois raccroché à ses convictions pour justifier sa décision.

«Les détenus ont le droit de parler à des gens à l’extérieur si ces gens le souhaitent. Beaucoup de ces détenus vont sortir un jour de prison et les contacts qu’ils auront créés les aideront à se réhabiliter», explique-t-elle.

«Il y a toute sorte de détenus sur le site. Ce ne sont pas tous de mauvaises personnes. Certains ont fait des erreurs et il faut les aider à se réinsérer. J’ai beaucoup de témoignages très positifs et de belles rencontres grâce à ce site. Ça m’inspire en tant qu’être humain», ajoute-t-elle.