/sports/golf
Navigation

Tournoi des maîtres des Etchemins: Lévesque entend poursuivre sur sa lancée

Le golfeur de Price établi favori au tournoi des maitres

Tournoi des maîtres des Etchemins: Lévesque entend poursuivre sur sa lancée
STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

LAC-ETCHEMIN | Fort de sa victoire à l’Omnium du Québec, en fin de semaine dernière, Dave Lévesque entend poursuivre sur sa lancée.

Le golfeur originaire de Price sautera sur le parcours du club Lac-Etchemin, jeudi matin, à 11 h 10, à l’occasion du tournoi des maîtres des Etchemins présenté par Desjardins. L’an dernier, Maxime Barré (Lévis/b2golf) a remporté les grands honneurs par un coup devant Lévesque (Vallée du Richelieu), Luco Greco (Le Mirage) et Louis-Pierre Godin (Ki-8-Eb).

«Je me sens confiant. La semaine dernière en fut une grosse. J’étais fatigué lundi et mardi dernier, autant mentalement que physiquement. Après quelques bonnes nuits de sommeil, je suis prêt, assure le vainqueur de 2013.

«Je connais une belle séquence, ce qui est arrivé un peu, je l’avoue, par surprise. Je ne pensais pas, jusqu’à maintenant, connaître une saison parfaite. Il s’agit de mon meilleur début de saison en carrière, surtout qu’habituellement, je débute plus lentement.»

À Lac-Etchemin, Lévesque vit très bien avec la casquette de favori.

«Je commence à être habitué, a-t-il lancé sans arrogance. Je le prends comme un compliment. C’est pour ça que je joue au golf, pour me retrouver dans ces situations.

«Ici, à Lac-Etchemin, les éléments pouvant faire la différence sont la précision des coups de départ parce que les allées ne sont pas très longues et pas très larges non plus. Il y a une bonne pente dans les verts. Tu dois donc en avoir une bonne connaissance.

«D’ailleurs, l’an dernier, j’avais fait du bon travail en prenant des notes sur tous les verts. J’avais donc moins de travail à effectuer, hier (mardi), à mon arrivée.»

NOUVEAU MARIÉ

Absent de l’Omnium du Québec en raison de son mariage, Louis-Pierre Godin s’amène dans les Appalaches sans pression.

«J’aurais bien aimé participer à l’Omnium du Québec, mais mon épouse (Marie-Michèle) n’a pas voulu que je joue samedi, a lancé le Trifluvien avec un léger sourire. Cette année, j’espère évidemment faire mieux que l’an dernier.

«Les verts sont en bonnes conditions, mais quelques-uns d’entre eux sont en pente. Il faudra être habile avec ses fers plus courts. Mes parents viendront faire un tour. Ce sera une petite vacances plaisantes.»

EN VITESSE

Lévesque (1593 points), Marc Girouard (1258) et Barré (1221) occupent les trois premières positions du classement général après trois épreuves... Après le pro-am, hier, le tournoi des maîtres prendra son envol ce matin, à 8 h 20.


Le meilleur au Québec

LAC-ETCHEMIN | Champion en titre du tournoi des maîtres des Etchemins, Maxime Barré estime que Dave Lévesque est le favori pour remporter les grands honneurs.

Barré (Lévis/b2golf) prendra d’ailleurs le départ aux côtés de Lévesque et Marc Girouard (Le Diamant), jeudi matin, à 11 h 10.

«Je suis content d’être avec Dave. Ça sera la première fois que je jouerai avec lui et je pourrai enfin l’observer pendant une ronde de compétition. C’est temps-ci, il est l’homme à battre, le plus constant, le meilleur au Québec, a-t-il humblement confié.

«J’ai hâte de voir comment il gère son jeu. Avec Dave, petit train va loin. En bout de ligne, je suis confiant et j’ai hâte de sauter sur le terrain.

«J’ai beaucoup travaillé sur mon jeu dernièrement et j’ai hâte de retrouver mes repaires. Ça en prend juste une bonne et ensuite, on est parti.»

OMNIUM DU QUÉBEC

La semaine dernière, au golf de La Faune, où s’est tenu l’Omnium du Québec, Barré a connu passablement de difficulté.

«Ça ne s’est pas bien passé. Il s’agissait de la première coupure que je ratais chez les professionnels. Une erreur de parcours. Les pointages que j’ai remis depuis le début de l’année ne me ressemblent pas. J’ai donc profité de mon petit congé pour travailler sur mon élan.

«J’ai appris beaucoup de choses avec mon entraîneur (Mathieu Paradis), à La Faune. Je lis les verts de façon différente. Ce sont seulement des petits ajustements, une question de rythme, rien de majeur. Ça prend souvent seulement un petit break et c’est pourquoi j’espère que tout tombera en place ici, à Lac-Etchemin. Je m’attends d’ailleurs à renverser la vapeur et repartir dans la bonne direction.»

Originaire de Granby, Barré s’est joint au club de Lévis.

«J’étais tanné de conduire pendant cinq heures et d’en passer seulement deux avec mon entraîneur. À Lévis, l’ambiance est excellente et je ne regrette pas mon déménagement.»