/sports/golf
Navigation

Championnat des maîtres de l’AGQ: Bussières établit un record de parcours

Il domine la première ronde du championnat des maîtres de l’AGQ

Championnat des maîtres de l’AGQ: Bussières établit un record de parcours
Photo d'archives, Le Journal de Québec, Daniel Mallard

Coup d'oeil sur cet article

LAC-ETCHEMIN | Marc-Étienne Bussières a remis une carte de 63 établissant un record de parcours, jeudi, au club Etchemin où s’est tenue la première ronde du championnat des maîtres de l’AGQ.

Au classement, le représentant du Longchamp devance Luca Greco (64), du Mirage, ainsi que Max Gilbert (65), de Saint-Georges, Nicolas Fortin (65), de Lévis/B2golf, et Dave Lévesque (65), Vallée du Richelieu.

Il s’agissait de la quatrième présence de Bussières au club Etchemin.

«J’ai réussi des oiselets aux troisième et quatrième trous et j’ai eu plusieurs belles autres opportunités. Aux 5e, 6e, 7e et 8e trous, j’ai tenté des coups roulés d’une dizaine de pieds, mais je ne les ai pas réussis. Je me suis toutefois repris avec des oiselets aux 9e et 10e trous. J’ai terminé avec un coup roulé de 35 pieds au 18e trou (son huitième oiselet de la journée), un bonus.

«Au tournoi de la Faune, je n’avais pas bien effectué mes coups roulés. Je me suis toutefois repris aujourd’hui (jeudi). On peut être agressif sur les coups roulés en montant, mais il faut être prudent avec ceux en descendant, car les verts sont rapides.»

En santé

L’an dernier, Bussières a pris le cinquième rang malgré des muscles endoloris. «Il s’agissait de la première fois en près d’un an et demi que mes parents me voyaient. Le matin avant la compétition, j’ai toutefois été victime d’un torticolis me donnant bien des difficultés à frapper.

«Je ne croyais même pas être en mesure de jouer. Finalement, j’ai essayé pour mes parents. Après quelques bogeys ça s’était replacé, ce qui m’avait soulagé un peu. Mes parents et ma copine sont revenus. J’ai donc tenté de leur donner un bon spectacle.»

Maxime Barré, 14e

De son côté, le champion défendant Maxime Barré, de Lévis/B2golf, a remis une carte de 70. Il se trouve à égalité au 14e rang.

«La balle ne voulait juste pas tomber. Mon bogey au 17e trou a été le seul coup roulé dont je ne suis pas content de mon exécution. Demain (vendredi), je devrai réussir 12 oiselets sans commettre de bogey.

«Je retire quand même beaucoup de positif de ma ronde. J’ai pris des notes en jouant aux côtés de Dave Lévesque. J’ai observé ses routines, comment il réagissait dans certaines situations. Je retournerai sur la planche à dessin la semaine prochaine», a-t-il imagé.

« Je suis dans une position confortable » -Dave Lévesque

LAC-ETCHEMIN | Après être parti en lion, Dave Lévesque a remis une carte de 65 (-6), soit deux coups derrière Marc-Étienne Bussières, le meneur.

Au 18e trou, Lévesque est passé bien près de pénétrer dans la coupe, mais la balle s’est arrêtée à quelques centimètres de celles-ci.

«Je l’aurai aimé celui-là! J’ai connu un excellent départ (-2 après deux coups). Ça en était même épeurant. Au golf, il faut rester au moment présent, mais je me suis échappé à penser à ma ronde de -9 la veille. Après avoir fait du surplace pendant quelques trous, je me suis repris en main.»

Lévesque

«J’ai connu du succès dans le passé en tant que poursuivant. Les meneurs me connaissent et ce n’est jamais facile de dormir avec une avance. Je suis donc dans une position confortable. Le terrain peut être explosif et il risque d’y avoir de l’action demain (vendredi).»

Gilbert aussi

Originaire de Saint-Georges, Max Gilbert a aussi tiré son épingle du jeu. Le Beauceron de 25 ans, à l’instar de Lévesque et Nicolas Fortin, a remis une carte de 65.

«Je me suis donné plusieurs chances d’oiselets et j’en ai profité en partant. Après avoir connu un bon départ, j’ai maintenu le rythme. J’ai terminé avec un bogey (son seul de la ronde) au 17e trou. Je l’ai d’ailleurs encore dans la tête.

«Je n’ai pas frappé dans l’allée de la journée. Je les ai tous ratés par deux ou trois verges Je n’ai jamais vu ça! De toute façon, le gazon n’est pas assez long pour qu’il ait une influence sur le pointage», estime celui qui a établi un record de parcours, la semaine dernière, à Thunder Bay, en Ontario.

En vitesse

Jean Laforce, du club Le Champêtre, n’a pas perdu de temps. À peine revenu de Londres mercredi soir, Laforce a pris d’assaut le terrain de Lac-Etchemin jeudi. Il a remis une carte de 69 (-2)... Le tournoi se terminera vendredi.