/sports/soccer
Navigation

Le Dynamo s’incline en demi-finale

DM soccer dynamo-01
Photo courtoisie Marc Mounicot. Entraîneur, Dynamo.

Coup d'oeil sur cet article

Le Dynamo de Québec a chèrement vendu sa peau, mais il a dû s’avouer vaincu en demi-finale de la W-League de soccer féminin hier soir, à Laval.

Opposées au Spirit de Washington, les protégées de Marc Mounicot ont baissé pavillon au compte de 1-0. Le Spirit a touché la cible à la 38e minute par l’entremise de Yannara Aedo.

«Nos adversaires ne sont pas invaincues pour rien. Nous avons fait face à l’adversité, mais nos joueuses se sont battues comme des lionnes pendant 90 minutes. Quant aux six filles revenues des Universiades, elles étaient fatiguées et ce fut donc plus difficile», a dit en soupirant Mounicot.

Victime d’une entorse à une cheville, la gardienne Gabrielle Lambert a dû céder sa place à Marie-Joëlle Vandal, à la 27e minute. Mais à la 76e minute, Vandal a dû retourner au vestiaire, écopant d’un carton rouge. Le Dynamo a donc dû se défendre à 10 contre 11 pour le reste de la partie. Arielle Roy-Petitclerc a donc dû s’improviser gardienne à la place de Vandal. «Nous sommes déçus du résultat, surtout que, sur le but de Washington, il y avait clairement faute sur Catherine Levasseur n’ayant pas été appelée. C’est entre autres ça que je veux dire lorsque je parle d’adversité.»

CONTRE LES COMÈTES

Le Dynamo se battra pour la troisième position demain contre les Comètes de Laval. Puisque Vandal est suspendue pour une partie, Mounicot espère que Lambert sera en mesure de regagner le filet du Dynamo. «Même si nous jouerons pour la médaille de bronze, les filles ne seront pas difficiles à motiver. Nous avons un groupe qui ne lâche pas.»