/lifestyle/food
Navigation

Un deuxième livre pour la reine des sushis

Le vent dans les voiles, la sushiwoman de Québec Geneviève Everell se prépare à lancer son deuxième livre de recettes, celui-ci axé sur les tartares, le 9 septembre prochain.
Photo Maggie Boucher Le vent dans les voiles, la sushiwoman de Québec Geneviève Everell se prépare à lancer son deuxième livre de recettes, celui-ci axé sur les tartares, le 9 septembre prochain.

Coup d'oeil sur cet article

Elle sillonne le Québec avec ses soirées «Sushis à la maison» qui font un tabac, anime sa propre émission de sushis à Zeste télé (Sushis à la folie), commercialisé sa propre «base à tartare» ainsi que sa mayonnaise épicée et continue de repousser les limites de la créativité à travers ses makis ... Et ses tartares.

Le vent dans les voiles, la sushiwoman de Québec Geneviève Everell se prépare à lancer son deuxième livre de recettes, celui-ci axé sur les tartares, le 9 septembre prochain.

Saumon pesto
Photo courtoisie Maggie Boucher
Saumon pesto


Entrevue avec la jeune chef et entrepreneure de Limoilou, pour qui le sushi n’a plus de secret.

1) Qu'est-ce qui selon toi fait ton succès?

Très honnêtement très humblement, je crois que c’est mon service à la clientèle qui est supérieur. Je réponds personnellement à tous mes courriels et mes messages. Je suis au courant de tout. Et, je me renouvelle. Je suis les tendances, j’essaie d’offrir des produits de saison. J’essaie d’offrir quelque chose de différent à mon client, qu’il ne peut pas retrouver ailleurs.

2) Comment crées-tu tes recettes?

Je m’inspire beaucoup des produits québécois. Pour créer mes sushis, je mélange vraiment le traditionnel québécois à la culture traditionnelle japonaise.

3) Tu t’es récemment rendue au Japon où tu as participé à des ateliers. Comment ont-ils trouvé tes créations?

J’ai vu les techniques et tout l’esprit autour du sushi, j’ai beaucoup apprécié. C’est surtout le peuple qui m’a marqué. Ils sont très traditionnels, ils sont très forts sur les sashimis et nigiris, alors que moi c’est plus le maki créatif. Je leur ai montré des photos de ce que je faisais et ils ont vraiment trippé!

Gunkan
Photo courtoisie Maggie Boucher
Gunkan


4) Crois-tu que manger des sushis deviendra un jour moins à la mode?

Je ne crois pas non. Les tartares ce sera peut-être un peu plus passager, mais les sushis, c’est ancré. Il y en a tellement! Selon moi, c’est aussi populaire que de manger de la pizza!

5) Qu’est-ce qu’on retrouve dans ton deuxième livre?

Il y a 85 recettes de tartares non traditionnels et créatifs. J’utilise plein de protéines différentes, donc pour monsieur madame tout le monde qui croyait pouvoir faire des tartares uniquement avec du saumon et du bœuf, ils seront surpris! Je donne aussi mes adresses coups de cœur où je retrouve tous mes produits, un peu partout au Québec.

6) Et quels sont tes tartares les plus créatifs?

Mon fameux corni-cochon, c’est ma marque de commerce et ce qui fait la renommée de Sushis à la maison. C’est un cornichon à l’aneth frit, décoré de fromage à la crème et d’un tartare de bœuf maison. Ça semble un peu louche comme ça, mais c’est extrêmement bon! Il y a aussi un duo de tartares de saumon aux bleuets, mes fameux tartares composés de chips à l’intérieur, dont des Miss Vickie’s à la lime dans un tartare au saumon à la lime, tartare de pétoncles fumés et mangues, tartare de cerf au parmesan décoré d’une croquette de végé-pâté et avocat, tartare de magret de canard. Tout le monde peut y trouver son compte, il y en a pour tous les budgets. Il y a aussi des suggestions de vins et des cocktails, pour aller avec les tartares.

Homard coconut lime
Photo Maggie Boucher
Homard coconut lime

Les adresses préférées de Geneviève Everell à Québec 

Buffet de L’Antiquaire – 95, rue Saint-Paul

«C’est mon incontournable pour déjeuner. C’est ma place. Les prix sont ridiculement bas et c’est tellement bon. La confiture de fraises maison est épique!»

Soupe et Cie – 522, 3e avenue

«Je suis une fille de Limoilou. J’ai la Basse-Ville dans mon cœur. Mon papa reste encore à Limoilou. J’adore passer chez Soupe et Cie lorsque je viens à Québec.»

La Planque – 1027, 3e avenue

«J’ai découvert ce resto la dernière fois que je suis venue et j’ai vraiment aimé ça. J’ai aimé l’ambiance et la cuisine.»

Chez Boulay – 1110, rue Saint-Jean

«J’y ai mangé du boudin l’autre fois, c’était succulent.»

Geneviève Everell sillonne le Québec avec ses soirées «Sushis à la maison» qui font un tabac.
Photo courtoisie Maggie Boucher
Geneviève Everell sillonne le Québec avec ses soirées «Sushis à la maison» qui font un tabac.