/news/politics
Navigation

Moreau inflexible pour Sainte-Anne-de-Beaupré

DM logement social-11
Photo Le Journal de Québec, Daniel Mallard De passage à la résidence des Diamants, à Charlesbourg, le ministre fédéral de l'Infrastructure, Denis Lebel, et le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, ont renouvelé l'entente concernant l'investissement dans le logement abordable (IDLA) jusqu'en 2019.

Coup d'oeil sur cet article

À Sainte-Anne-de-Beaupré comme à Saint-Augustin-de-Desmaures, le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, serait favorable à de nouvelles fusions municipales et envisage même des incitatifs financiers.

M. Moreau s’engage notamment à explorer des façons d’éviter aux municipalités qui décideraient de se regrouper d’être pénalisées sur certains programmes gouvernementaux.

Assurant qu’il ne souhaite rien imposer aux maires de Beaupré et de Sainte-Anne-de-Beaupré, le dossier de l’eau potable est un exemple qui prouve qu’un regroupement entre les deux municipalités permettrait de générer des économies.

Le raccordement de Sainte-Anne-de-Beaupré au réseau d’aqueduc de la municipalité voisine couterait 3,5 M$ de moins que la construction d'un nouvelle usine de traitement d'eau sur la rivière aux Chiens.

Devant ce constat, le gouvernement Couillard a décidé de retirer à Sainte-Anne-de-Beaupré la subvention de près de 9 M$ qui lui avait été accordée par le gouvernement Marois pour son projet de nouvelle usine.

Furieux, le maire Jean-Luc Fortin a réclamé d’urgence, dans les derniers jours, une rencontre avec le ministre Moreau.

«Ce n’est pas à l’agenda», a fait savoir le ministre des Affaires municipales.

«Je ne vois pas pourquoi, lorsqu’on est gestionnaire des deniers publics, on tiendrait à avoir un projet qui va couter plus cher pour arriver à des résultats qui sont plus incertains que de se brancher avec la municipalité voisine», a dit M. Moreau, pour qui le choix est fait.

Le projet de construction d’une nouvelle usine à Sainte-Anne-de-Beaupré n’est tout simplement plus sur la table, a laissé entendre le député libéral de Châteauguay.

Des millions pour le logement social

Le ministre Moreau se trouvait aux côtés du ministre fédéral Denis Lebel, lundi, pour annoncer le renouvellement de l’entente fédérale-provinciale 2014-2019 sur le logement social. Les deux paliers de gouvernement ont ainsi confirmé des investissements à parts égales totalisant 577 M$ sur cinq ans pour la construction de nouveaux logements sociaux et l’aide à l’accès au logement abordable.

Cette somme s’ajoute aux 626 M$ prévus en 2014-2015 pour la rénovation de logements sociaux existants.

Le FRAPRU a qualifié cette annonce de «réchauffée», qui «sent les élections».

«Moi je pense que le FRAPRU, c’est un groupe de pression qui, quelque soit l’annonce qui sera faite par le gouvernement, trouvera toujours des choses à dire, alors je le prends pour ce que ça vaut», a rétorqué le ministre Moreau, qui s’est montré tout à fait à l’aise d’accepter les millions du fédéral.