/sports/fighting
Navigation

Un voyage en Alaska et un combat à l'automne pour Pascal

Jean Pascal serait prêt à accorder une revanche à Yunieski Gonzalez dans un avenir rapproché.
photo courtoisie Jean Pascal serait prêt à accorder une revanche à Yunieski Gonzalez dans un avenir rapproché.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir remporté une victoire à l’arraché contre Yunieski Gonzalez, Jean Pascal n’a pas l’intention de changer ses plans.

Le Québécois (30-3-1, 17 K.-O.) vise toujours une revanche contre le Russe Sergey Kovalev dans les prochains mois. Toutefois, il aimerait obtenir un autre affrontement à l’automne avant de croiser à nouveau le fer avec le champion unifié des mi-lourds en début de 2016.

«Je veux demeurer actif et ça me ferait quatre combats en 2015, ma meilleure année depuis 2009, a souligné Pascal lors d’une entrevue avec Le Journal hier.

«Mon duel contre Gonzalez et celui qui pourrait survenir à l’automne me préparent à mon prochain rendez-vous contre Kovalev. Avant tout, on doit voir comment ma main droite guérira.»

Selon certaines informations, InterBox et Main Events auraient déjà conclu une entente pour un deuxième combat entre Kovalev et Pascal, mais rien n’a été annoncé publiquement pour le moment. Toutefois, la possibilité d’un choc Beterbiev-Kovalev pourrait contrecarrer les plans du Québécois.

En alaska pour se ressourcer

Après une compétition, certains athlètes ont besoin de prendre un certain recul par rapport à leur carrière. Jean Pascal n’est pas différent sur cet aspect.

L’ancien champion du monde WBC profitera des prochaines semaines pour partir seul en Alaska.

«Je vais là pour me ressourcer et pour faire le vide sur le plan psychologique, a souligné Pascal. C’est prouvé que ça peut aussi aider le physique de faire une telle démarche.»

Il s’est loué un chalet dans le bois où il prendra du temps pour relaxer et récupérer des derniers mois qui ont été mouvementés entre les câbles pour lui.

Cette période de réflexion pourrait lui être bénéfique pour la suite des choses.

Une revanche à Gonzalez ?

Pascal ne cache pas qu’il a été impliqué dans un combat très serré contre Gonzalez et que le Cubain lui a livré une bonne bataille.

Est-ce que le Québécois serait prêt à lui accorder une revanche si HBO lui proposait cette opportunité?

«Je serais prêt à lui en donner une, a affirmé le pugiliste de 32 ans sans hésiter. Par contre, on aurait droit à un autre résultat, car je pourrais compter sur mes deux mains.»

Il y a aussi Sullivan Barrera qui lui a lancé un défi dans les derniers jours, mais Pascal s’est montré peu enclin à l’affronter.

«Je ne refuse personne, mais Barrera ne pourrait pas m’aider à avancer dans les classements mondiaux. Il a plus besoin de moi que du contraire», a-t-il expliqué.