/news/currentevents
Navigation

UPAC: perquisition chez monsieur 3%

UPAC: perquisition chez monsieur 3%
Photo Le Journal de Montréal, Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Après être allés à la résidence de Gérald Tremblay la veille, les enquêteurs de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) ont débarqué jeudi chez l’ancien argentier d’Union Montréal, Bernard Trépanier.

Encore une fois, cette perquisition est liée au scandale des compteurs d’eau. C'est d’ailleurs la neuvième perquisition de l’UPAC dans ce dossier au cours du dernier mois.

Une dizaine d’enquêteurs se sont pointés en matinée dans la tour de condominiums de M. Trépanier, sur le boulevard Gouin Est, dans l’arrondissement de Montréal-Nord.

Deux véhicules de police étaient garés devant l’immeuble, tandis qu’à l’intérieur les enquêteurs étaient à la recherche d'éléments de preuve pour étoffer leur dossier.

«Ils recherchent toutes sortes de documents et du matériel informatique, notamment», a dit Anne-Frédérick Laurence, porte-parole de l’UPAC.

On ignore si Bernard Trépanier était présent lorsque les policiers ont envahi son condo.

M. Trépanier est l’ancien directeur du financement du parti de Gérald Tremblay. Le nom de Bernard Trépanier – surnommé «monsieur 3 %» – a très souvent été cité lors des audiences de la commission Charbonneau.