/sports/hockey/canadien
Navigation

Bournival s’imagine à Montréal

« Je ne regarde pas les prédictions ou les analyses pour la prochaine équipe » - Michaël Bournival

Michaël Bournival
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin Michaël Bournival

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Un mois dans les gradins avec le Canadien, une blessure à l’épaule, une commotion cérébrale, des étourdissements, une saison qui se termine à la mi-mars et des navettes entre Hamilton et Montréal. Avec un bilan aussi lourd, Michaël Bournival désire effacer de sa mémoire l’année 2014-2015 afin de repartir sur de nouvelles basses.

De révélation du camp il y a deux ans, Bournival a sombré dans l’oubli depuis la fin de la dernière saison. À deux mois de l’ouverture de la prochaine saison, l’ailier de 23 ans ne figure pas sur le radar de l’équipe pour un poste assuré à Montréal. Loin de là.

Sur papier, le CH compte déjà sur 12 attaquants avec des contrats à un seul volet. À ce groupe, il faut ajouter le Suédois Jacob De La Rose qui a terminé la dernière saison avec le grand club, participant même aux 12 rencontres de l’équipe en séries.

Bournival est fort conscient de cette réalité. En entrevue téléphonique au Journal de Montréal, l’ancien capitaine des Cataractes de Shawinigan a toutefois refusé de baisser les bras.

« Je le vois plus comme un beau défi, a-t-il répliqué. Oui, il y a plusieurs attaquants avec des contrats à un seul volet, mais je connais la politique du Canadien. Ils ne regardent pas uniquement les contrats, ils feront confiance aux meilleurs attaquants. »

Sur la glace, pas sur papier

Malgré un achalandage important pour les derniers postes à l’attaque avec la présence des Dale Weise, Devante Smith-Pelly, Zack Kassian, Torrey Mitchell, Brian Flynn et De La Rose, Bournival croit toujours qu’il fait partie des plans de l’organisation et de Michel Therrien.

« Oui, j’ai bon espoir, a-t-il dit. Je sais que je suis le type de joueur que Michel aime. Je suis un gars travaillant et je me sacrifie pour l’équipe. Mais, ce sera à moi de lui prouver que j’ai ma place au sein de la formation. On peut entendre ou lire un paquet de choses sur la prochaine formation du Canadien. Mais, tu construis une équipe sur la glace et non sur papier. »

D’un ton très affirmatif et avec une belle confiance dans la voix, Bournival a poursuivi son discours.

« Moi, je sais où je m’en vais et je sais ce que je désire le plus, a-t-il insisté. Je ne regarde pas les prédictions ou les analyses pour la prochaine équipe. Je comprends que je devrai forcer la main de la direction du Canadien. Chaque année, plusieurs joueurs se retrouvent dans ce bateau. Dans une équipe, ce n’est pas tous les joueurs qui ont un poste de garanti. Je devrai déloger un autre attaquant pour faire ma place. »

Le 14 juillet dernier, le numéro 49 a paraphé un contrat d’un an avec le Tricolore. S’il reste à Montréal, il gagnera 600 000 $, mais s’il prend le chemin de St-John’s dans la Ligue américaine, il touchera un salaire de 125 000 $.

Marc Bergevin et le CH ne lui ont donc fait aucune promesse en lui offrant un pacte à deux volets.

Un trait sur les blessures

Originaire de Shawinigan, Bournival s’entraîne l’été près de chez lui à Trois-Rivières sous la supervision de Jean-François Brunelle, un ancien du Titan de Laval et des Prédateurs de Granby. Il n’a maintenant aucune limitation dans son programme d’entraînement.

« Au départ, je prenais plus mon temps, a-t-il souligné. Quand je me sentais moins bien, je mettais le frein. Maintenant, je n’ai aucun problème. J’ai oublié ma commotion cérébrale. Je n’en ressens plus les effets. Je ne veux plus y penser. Je souhaite effacer la dernière année et repartir à zéro. »

  • Bournival a joué 29 matchs l’an dernier avec le CH, obtenant 5 points (3 buts, 2 passes). Il a aussi amassé 9 points (3 buts, 6 passes) en 12 rencontres avec les Bulldogs de Hamilton.

 

Les trios probables du CH

Pacioretty (4,5 M) – Desharnais (3,5 M) – Gallagher (3,75 M)

Galchenyuk (2,8 M) – Plekanec (6 M) – Semin (1,1 M)

Smith-Pelly (0,8 M) – Eller (3,5 M) – Kassian (1,75 M)

De La Rose (0,925 M) – Mitchell (1,2 M) – Weise (1,025 M)

Réserviste : Flynn (0,925 M)

 

Bournival et les autres aspirants:

  • Sven Andrighetto
  • Charles Hudon
  • Daniel Carr
  • Christian Thomas
  • Nikita Scherbak
  • Michael McCarron