/elections/pc
Navigation

Un conservateur largué pour avoir fait la promotion du NPD

Le candidat a partagé des vidéos du Nouveau Parti démocratique sur Facebook

Augustin Ali Kitoko
Photo Facebook Candidat conservateur Augustin Ali Kitoko

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti conservateur a retiré de la campagne électorale un candidat de Montréal après que le Journal ait dévoilé qu’il avait récemment fait la promotion du chef du NPD, Thomas Mulcair, sur sa page Facebook.

Candidat dans la circonscription de Hochelaga, Augustin Ali Kitoko avait partagé sur sa page Facebook un album photo du chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, en novembre dernier.

Et des vidéos

Sur les photos, on voit le chef du NPD en compagnie de plusieurs jeunes sympathisants du parti, et de la candidate Maria Mourani, qui se pour le NPD dans Ahuntsic-Cartierville.

La même journée de novembre, M. Ali Kitoko avait aussi partagé une vidéo de Thomas Mulcair, qui demande que le jour du Souvenir devienne une journée fériée au Canada.

Moins de deux heures après la mise en ligne du texte du Journal à ce sujet, le compte Facebook du candidat avait été fermé.

Augustin Ali Kitoko
Photo Facebook

 

Candidature retirée ?

Appelé à réagir, le Parti conservateur du Canada (PCC) a simplement répondu par courriel au Journal: «Il n’est pas candidat conservateur pour la prochaine élection.»

Quant à savoir depuis combien de temps sa candidature avait été retirée, le PCC a répondu: «On ne commente pas ce qui est de régie interne».

Par ailleurs, le candidat avait publié d’autres vidéos officielles du NPD dans en novembre dernier. On y voyait notamment M. Mulcair faisant la promotion d'un premier gouvernement NPD au pays.

M. Ali Kitoko n’a pas rappelé Le Journal pour commenter l’affaire.

Originaire du Congo, Augustin Ali Kitoko a fait l’objet récemment d’articles en Afrique au sujet de sa candidature conservatrice dans Hochelaga. Ce dernier est pasteur à l’église Cité de la Grâce, à Montréal.

Les autres candidats dans Hochelaga sont Simon Marchand (Bloc québécois), Marjolaine Boutin-Sweet (NPD), et Marwah Rizqy (Parti libéral du Canada).

Le NPD détenait cette circonscription jusqu’au déclenchement des élections.

— Avec la collaboration de Christopher Nardi.