/sports/racing
Navigation

«C’est génial de courir à temps plein à nouveau»

Jacques Villeneuve décroche un volant en Formule électrique

Jacques Villeneuve
Photo Courtoisie, Venturi Jacques Villeneuve a été recruté par l’écurie Venturi pour disputer la deuxième saison du Championnat de Formule électrique.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Jacques Villeneuve participera à l’intégralité des épreuves du Championnat du monde de Formule électrique dont la deuxième saison s’amorcera le 17 octobre à Pékin, en Chine.

L’ancien champion du monde de F1 a été recruté par l’écurie Venturi, qui l’avait invité à participer à une séance d’essais privés la semaine dernière au circuit Paul-Ricard, en France.

L’équipe, basée à Monaco, a confirmé son embauche vendredi en soirée par voie de communiqué.

«Je suis très heureux, a dit Villeneuve, en entrevue au Journal de Montréal. Mon premier contact a été fructueux et je suis fier que l’équipe m’accorde cette chance unique.»

Après avoir roulé sporadiquement en rallycross et surtout en NASCAR au cours des dernières années, Villeneuve se dit comblé de dénicher enfin un volant à temps plein dans une série internationale.

«C’est ce que je recherchais depuis longtemps, a-t-il poursuivi. Maintenant, c’est fait, j’ai la tête tranquille. Je n’ai plus à aller chercher ailleurs. C’est génial de courir à temps plein à nouveau.»

Plateau relevé

La dernière saison complète de Villeneuve remonte à 2005 au sein de l’écurie de F1 Sauber. Il avait été remercié après le Grand Prix d’Allemagne en juillet, l’année suivante, sans pouvoir terminer son mandat.

Villeneuve a signé son contrat jeudi et il participera à deux journées d’essais, réunissant plusieurs formations engagées en Formule E, ce lundi, sur le circuit de Donington Park, en Angleterre.

Lancé l’an dernier, le Championnat de Formule E, dont les monoplaces sont alimentées par des moteurs électriques, a connu une première saison prometteuse.

Si bien que de nouvelles destinations, dont Paris en avril 2016, ont été ajoutées au calendrier.

«Ces bolides sont complexes, relate Villeneuve, et représentent un beau défi pour les pilotes. En plus, c’est un championnat très relevé qui procure beaucoup d’action.»

Anciens pilotes de F1

La moitié des engagés du plateau est en effet composée d’anciens pilotes de F-1, dont Jean-Éric Vergne, Sébastien Buemi, Jarno Trulli et Nelson Piquet fils, qui d’ailleurs a été couronné champion il y a quelques semaines à Londres.

«J’ai bien hâte d’affronter ces anciens pilotes que j’ai côtoyés en F-1, a indiqué Villeneuve. Ce sera très amusant de les retrouver sur les circuits.»

Villeneuve remplacera Nick Heidfeld dont le contrat chez Venturi n’a pas été renouvelé.

Il fera équipe avec le Français Stéphane Sarrazin.

«Je connais bien Stéphane puisque j’ai couru en sa compagnie aux 24 Heures du Mans chez Peugeot. D’ailleurs, lui et moi, dans l’ordre, serons les deux pilotes les plus âgés en Formule E. Ou, devrais-je dire, les plus expérimentés...»


♦ Le Championnat de Formule E comportera dix manches, échelonnées entre octobre 2015 et juin 2016. Des escales sont notamment prévues à Buenos Aires (6 février), Berlin (21 mai) et Moscou (4 juin). Une course à Montréal pourrait donner le coup d’envoi de la troisième saison en septembre 2016.

♦ La participation de Villeneuve en Formule E ne l’empêchera pas de poursuivre son rôle d’analyste des Grands Prix de F1 à la télé française l’an prochain. Seulement deux fins de semaine sont en conflit et le diffuseur s’efforcera de lui trouver un remplaçant.