/news/green
Navigation

La pupille d’un animal permettrait de déterminer s’il est une proie ou un prédateur

Chat
Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Si la pupille de votre chat est une fente verticale, c’est qu’il est un prédateur.  À l’inverse, les chèvres ont des pupilles horizontales, puisqu’elles sont des proies. C’est ce que suggère une étude publiée par la revue Science Advances, le 7 août dernier.

En effet, la forme de la pupille d’un animal serait corrélée en fonction du fait qu'il soit un prédateur ou une proie.

Le crocodile a des pupilles verticales.
Fotolia
Le crocodile a des pupilles verticales.

Des chercheurs de l’Université de Californie, à Berkley, et de l’Université de Durham, en Angleterre, sont arrivés à cette conclusion après avoir étudié 214 espèces.  

Les pupilles horizontales permettraient à ces animaux de mieux détecter la présence d’un prédateur approchant de différentes directions. Vraiment utile quand on est une proie!

Les pupilles de la chèvre sont horizontales.
Fotolia
Les pupilles de la chèvre sont horizontales.

Quant aux pupilles verticales, elles amélioreraient la vue en profondeur, permettant une meilleure évaluation des distances. Des caractéristiques importantes pour un prédateur.

Les chercheurs ont aussi fait une autre découverte : les yeux aux pupilles horizontales des herbivores, comme les chèvres, peuvent pivoter jusqu’à 50 degrés et rester parallèles au sol même quand ces animaux baissent la tête pour brouter l’herbe. Un atout qui leur permettrait de toujours garder un œil sur d’éventuels prédateurs.

Mais comment expliquer les pupilles circulaires des tigres et des lions? Ces animaux étant plus grands, ils auraient moins besoin de repères visuels pour trouver de la nourriture, d’après les auteurs de l’étude.

Chat
emiliau - Fotolia

Tous les scientifiques n'adhèrent pas aux hypothèses de cette étude: certains animaux n’entrant pas dans parfaitement dans ces classifications, rapporte le New York Times. Par exemple, le chinchilla mange de l’herbe, mais a des pupilles verticales, comme celles des prédateurs.