/entertainment/music
Navigation

Le festival ÎleSoniq démarre en grand

Coup d'oeil sur cet article

L’orage du matin n’aura pas empêché les amateurs de musique électronique de converger au parc Jean-Drapeau de Montréal hier après-midi pour la deuxième édition du festival ÎleSoniq. Et ils ont eu raison, puisque la pluie a rapidement fait place à un temps chaud et humide, idéal pour faire la fête.

Mais avant de pouvoir s’éclater, les participants devaient se soumettre à une sécurité renforcée. Depuis les centaines d’interpellations liées à la drogue durant l’été 2014, l’organisation a entrepris une fouille de tous les sacs dès l’entrée au site et la présence policière a été déployée un peu partout.

Demeno, Andrea et les talentueux Matt Prize & Same Sharp sont les trois formations alternatives qui ont inauguré cette première journée commencée vers les 13 h. En après-midi, la formation Paris & Simon s’est offert la grande scène Oasis.

Les deux DJ de Montréal, qui savouraient le moment avec de larges sourires, ont donné un spectacle vibrant où leurs rythmes électroacoustiques ont fait danser le public. «Êtes-vous prêts pour la fête?» a lancé l’un des membres à la foule, séduite par la proposition.

Véritable discothèque

Un peu plus loin sur la scène La vie, les sons robotiques de DJ Pone ont aussi fait leurs effets. Le Français et son atmosphère de discothèque, façon Ibiza, semblait ricocher avec celle plus dance de l’Américain Lane8, artiste émergeant installé à deux pas, sur la scène Néon.

Ensuite, les tonitruants Flosstradamus ont dominé la scène Oasis avec un spectacle musclé.

Les deux gars virils de Chicago, combinaisons blanches et casquettes rouges, ont interprété des titres hip-hop de leur discographie aux accents industriels comme Assquake, Look at the Sky et Rebound.

De leur côté, le fameux groupe sud-africain rap-rave, Die Antwoord, s’est amusé avec un spectacle déjanté et quelquefois embarrassant, surtout lorsque le membre iconoclaste Ninja a bien failli perdre son pantalon sur scène! N’empêche, ils ont livré un spectacle solide et très énergique.