/entertainment/music
Navigation

ÎleSoniq au rythme d’Azealia Banks

Coup d'oeil sur cet article

Deux géants de l’industrie musicale se sont produits hier à ÎleSoniq. La rappeuse trap Azealia Banks et les Britanniques Above & Beyond ont pris tour à tour d’assaut la scène principale pour offrir aux milliers de festivaliers deux spectacles à rendre heureux tous les férus de musique électronique.

Même si elle crée plus souvent le scandale avec ses frasques, Azealia Banks demeure une artiste d’exception. Elle nous l’a prouvé hier lors d’un spectacle de plus de 90 minutes dans lequel la ­rappeuse a enchaîné à un rythme effréné la plupart de ses succès.

«Ce n’est plus le temps de s’endormir, car me voici», a-t-elle lâché en arrivant sur la scène principale Oasis.

Sur scène, l’artiste indocile aux tenues excentriques ne s’est pas non plus censurée. La vulgarité semble être devenue depuis longtemps son fonds de commerce. Elle choque et en plus elle aime ça.

Mais au-delà des scandales parfois futiles, la fille a du talent. Dans un virevoltant débordement de styles, elle bouillonne toujours de créativité. Elle a entamé ses chansons phares issues de son album house rap intitulé Broke with Expensive Taste.

Très en forme, elle a offert un éventail de pièces musicalement très différentes les unes des autres. Du trance 212 au titre punk Yung Rapunxel en passant par le R&B Luxury. Tout cela avant de prendre un mégaphone pour amplifier encore plus fort le son de sa voix.

Les meilleurs pour la fin

Le trio britannique Above & Beyond, A&B pour les intimes, s’est chargé du spectacle de clôture. Les pièces de son plus récent album, We Are All We Need, ont transformé les lieux en véritable piste de danse pour les milliers de festivaliers. On retiendra l’incontournable Blue Sky Action, très apprécié pour son rythme dance électro.

Les rois de la musique trance progressive, souvent cités dans la liste des plus grands artistes de musique électronique de tous les temps, ont offert un beau moment festif.

Jono Grant, Tony McGuinness et Paavo Siljamäki, qui constituent les membres de ce trio éclectique, sont revenus eux aussi sur les gros succès de leur riche répertoire. Le public a pu se déhancher à loisir sur Counting Down the Days, No One On Earth, Home, Alone Tonight, et l’électrisant Good For Me.