/lifestyle/hangout
Navigation

Une glissade géante qui deçoit bien des gens

Des glisseurs restent coincés au milieu de l’installation

Coup d'oeil sur cet article

Ils étaient des centaines à faire la file aujourd’hui pour dévaler la glissade d’eau de plus de 300 mètres installée au pied du Stade olympique. L’attente était longue, et la déception se lisait sur les visages de plusieurs baigneurs.

La glissade d’eau de plus de 300 m installée au pied du Stade olympique a déçu de nombreux, samedi. Plusieurs regrettaient d’avoir payé 50 $ pour trois descentes ratées.

«On est restés coincés en plein milieu et des bénévoles ont dû venir nous pousser», a déploré Geneviève Caron.

Larry Vinette a glissé avec ses filles Léonie (à gauche) et Laïla.
Photo Joël Lemay
Larry Vinette a glissé avec ses filles Léonie (à gauche) et Laïla.

Comme elle, de nombreux glisseurs ont éprouvé des problèmes en s’élançant du haut de la glissade de Slide the city, un concept américain qui a voyagé dans plusieurs grandes villes du monde.

«Sur la vidéo promotionnelle, on voit les gens glisser super vite. La vérité, c’est que c’était pas mal “bof”», se désolait Samuel H.

 

Les baigneurs se fonçaient les uns sur les autres une fois la descente terminée.
Photo Joël Lemay
Les baigneurs se fonçaient les uns sur les autres une fois la descente terminée.

Manque d’eau

Le problème, c’est que l’eau avait tendance à s’écouler sur les côtés de la glissade, laissant le milieu trop peu humide pour permettre aux glisseurs de dévaler la pente à vive allure.

«En plus, le tapis de la glissade était mal placé, alors on était tout le temps arrêtés», a dit Anik Lestage, dont les deux enfants ont néanmoins apprécié l’expérience.

 

Faute d’eau, les baigneurs restaient parfois coincés en plein milieu de la descente.
Photo Joël Lemay
Faute d’eau, les baigneurs restaient parfois coincés en plein milieu de la descente.

50 $ pour trois descentes

Reste que les prix pour trois descentes (de 29 $ US à 40 $ US, soit entre 36 $ et 50 $) ont fait sourciller plusieurs baigneurs. «On avait envie de l’essayer, mais c’est sûr que c’est cher... plus cher encore qu’une entrée aux glissades d’eau», note Vanessa Duchesne.

Plusieurs ont aussi déploré le non-respect du concept original. «On est censé glisser en pleine ville, pas dans un parc», a souligné Félix C.

Il fallait prendre son élan pour dévaler la glissade installée au pied du Stade olympique.
Photo Joël Lemay
Il fallait prendre son élan pour dévaler la glissade installée au pied du Stade olympique.

Malgré la déception de plusieurs glisseurs, l’ambiance était néanmoins à la fête au parc Maisonneuve.

Quelques personnes avaient enfilé un déguisement pour s’élancer sur la glissade de Slide the city.
Photo Joël Lemay
Quelques personnes avaient enfilé un déguisement pour s’élancer sur la glissade de Slide the city.

«On est venus déguisés parce qu’on avait envie de lâcher notre fou», se réjouissait Isabelle Savaria, qui avait agrémenté son bikini d’une perruque et de lunettes colorés.

La structure de 305 mètres traversait une partie du parc Maisonneuve et se rendait jusqu’au pied du Stade.
Photo Joël Lemay
La structure de 305 mètres traversait une partie du parc Maisonneuve et se rendait jusqu’au pied du Stade.
 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.