/news/currentevents
Navigation

Elle demande aux journaux La Presse et Le Soleil de se rétracter

Me Lu Chan Khuong
Photo d'archives Me Lu Chan Khuong

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – La bâtonnière du Québec Lu Chan Khuong demande aux quotidiens La Presse et Le Soleil de se rétracter et de faire des excuses parce qu’ils auraient publié des textes «biaisés et diffamatoires».

Dans la mise en demeure rendue publique dimanche, les avocats de la bâtonnière affirment que les journaux visés ont «inféré erronément qu'un vol a bel et bien été commis chez Simons» par leur cliente. Les journalistes Daphné Cameron et Philippe Teisceira-Lessard qui ont écrit les textes en litige publiés dans l’édition du 15 août sont aussi visés par la mise en demeure.

«Me Khuong rappelle qu'elle n'a commis aucun geste répréhensible, peut-on lire dans le communiqué des avocats. La distraction survenue en avril 2014 ne rencontre aucunement les exigences contenues à l'article 322 du Code criminel qui définit le vol, notamment l'intention criminelle et frauduleuse.»

Selon le texte de la mise en demeure, les procureurs affirment aussi que les quotidiens visés ont «eu illégalement accès à des informations privées et de nature nominative» concernant Lu Chan Khuong, et que son droit au respect de la vie privée a été violé.

La bâtonnière demande aux journaux «La Presse» et «Le Soleil» de publier une rétractation et des excuses, sinon, elle les poursuivra en cour.