/news/transports
Navigation

«Ça aurait pu être très grave»

L’incendie d’un véhicule récréatif transportant 225 livres de propane provoque une congestion monstre

Coup d'oeil sur cet article

Un couple de la Rive-Sud devrait recevoir une amende de 500 $ après que son véhicule récréatif eut pris feu dans le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, jeudi. Si la catastrophe a été évitée de peu, les automobilistes n'ont pas été épargnés par les congestions provoquées.

«On a joué avec le feu, c’est clair. Et selon l’infraction, le conducteur devrait écoper de neuf points d’inaptitude et d’une amende de 500 $ avec les frais», a expliqué Mario Tremblay, porte-parole à Contrôle routier Québec qui compte 25 ans de métier.

L’infraction en question est liée aux trois bonbonnes de gaz se trouvant dans le véhicule ainsi que dans la remorque qu'il tirait et qui servait de cantine. Ces dernières totalisaient 225 lb et dépassaient «largement la limite permise».

La Société de l'assurance automobile du Québec ne permet aux usagers de la route de transporter que deux bonbonnes de 46 litres (environ 40 lb) dans leur véhicule.

«Une catastrophe»

«Si elles avaient explosé, ça aurait été une catastrophe [...] Ça aurait pu être très grave», a lancé M. Tremblay.

Toutefois, ce n’est pas le propane qui a causé l’incendie, mais plutôt un problème mécanique, à première vue.

«Selon le conducteur, il y avait de la boucane près du moteur et le couple est sorti du véhicule avant qu’il s’enflamme», a expliqué Luc Robillard, chef aux opérations au Service de sécurité incendie de Montréal.

Personne n’a été blessé, mais le véhicule récréatif est une perte totale. La Sureté du Québec et Contrôle routier Québec n'étaient pas en mesure de dire, jeudi, si des accusations de négligence pourraient ou non être portées.

«Il faudrait réunir plusieurs éléments pour déterminer s’il y a eu négligence, a expliqué M. Tremblay. C'est que les usagers de la route ne sont pas autant sensibilisés à la réglementation que les compagnies. Il faut leur rappeler l’importance de vérifier ce qu’ils transportent.»

Bouchon monstre

L’incendie qui s’est déclaré jeudi matin en direction nord a été rapidement éteint.

Le protocole d’urgence a été mis en place pour déployer le système de ventilation qui a poussé la fumée vers l’extérieur en direction de Montréal. Les 20 pompiers dépêchés ont pu éteindre le brasier.

«Aucune des bonbonnes n’a explosé, a dit M. Robillard. Le bruit d’explosion que les gens ont entendu est relié aux pneus qui ont éclaté.»

En raison de l’incendie et des dommages, une voie sur trois a été rouverte jeudi, ce qui a créé un bouchon monstre à l’heure de pointe.

«Le système électrique a été endommagé. On doit faire une inspection pour évaluer s'il y a d'autres dommages à la structure ou à l'asphalte», a dit Mario St-Pierre, porte-parole de Transports Québec.

Des équipes d’électriciens ont d’ailleurs été dépêchées jeudi pour réparer «trois kilomètres de fils électriques endommagés» dans le système d’éclairage du pont-tunnel, a précisé Sarah Bensadoun, de Transports Québec.

Toutefois, trois voies seront rouvertes à la circulation ce matin entre 5 h 30 et 9 h, mais une seule voie demeurera ouverte après l’heure de pointe.

 

D’autres interventions

 

Depuis le début de l’année, Contrôle routier Québec est intervenu de nombreuses fois dans le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine.

  • 110 jours de surveillance effectués
  • 215 interventions nécessaires
  • 99 constats d’infraction reliés aux matières dangereuses ont été donnés
  • 133 000 véhicules circulent tous les jours dans le tunnel

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.