/news/currentevents
Navigation

Les Québécois frileux à s’identifier

Deux firmes ontariennes lancent un recours collectif contre le site de rencontres Ashley Madison

Ashley Madison
Photo d'archives, Reuters

Coup d'oeil sur cet article

Aucun Québécois ne s’était manifesté vendredi pour devenir porte-étendard du recours collectif contre le site de rencontres extraconjugales Ashley Madison, même si la province compte plusieurs abonnés.

Rappelons que les données personnelles de 32 millions d’utilisateurs de ce site favorisant les aventures entre gens mariés ont été piratées et mises en ligne mardi.

«Nous avons reçu des centaines d’appels de Canadiens qui sont prêts à ce que leur identité devienne publique, mais le Québec est l’une des rares provinces où personne ne veut être identifié», se désole Me Ted Charney, l’un des avocats qui entend poursuivre le site.

Pour l’instant, l’unique figure de proue de cette action en justice lancée jeudi par deux firmes ontariennes est un résident handicapé d’Ottawa.

«Tout a déboulé si vite», s’est contenté de dire au Journal Eliot Shore. Selon ses avocats, M. Shore était «à la recherche de compagnie» après que sa femme eut été emportée par un cancer, mais n’a jamais fait de rencontre grâce au site.

Courriels volés ?

Au Canada seulement, plus de 250 000 personnes pourraient être automatiquement impliquées dans le recours collectif pour s’être déjà inscrites sur le site. Leur identité ne sera toutefois pas révélée sans leur consentement, assure l’avocat David Robins.

Les plaignants réclament 760 millions $ à l’entreprise canadienne Avid Life Media, propriétaire du site, lui reprochant de ne pas avoir protégé la vie privée de ses utilisateurs. Certains avaient même payé des frais spéciaux pour que leurs données soient effacées bien avant l’attaque informatique, en vain.

De plus, les personnes qui s’inscrivent doivent fournir une adresse courriel, mais celle-ci n’est pas vérifiée par les administrateurs du site. Il est donc possible d’inscrire l’adresse de quelqu’un d’autre. La preuve: les courriels officiels du président américain Barack Obama et de l’ancien premier ministre britannique Tony Blair se trouvent parmi les données mises en ligne.

Recherche en cours

Me Charney espère toujours qu’un internaute du Québec ose sortir du placard pour appuyer le recours. «La vie est courte, prenez part au recours collectif sur ashleymadisonclassaction.com», insiste l’avocat en parodiant le slogan d’Ashley Madison: «La vie est courte, prenez un amant.»

On organise également un recours collectif aux États-Unis.

-Avec l’AFP

L’effet Ashley Madison autour du monde

Un peu partout dans le monde, des personnalités publiques exposées par les fuites du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison nient avoir été infidèles tandis que d’autres plongent dans le repentir.

Canada
  • 647 au gouvernement du Canada
  • 170 aux Forces armées canadiennes
  • 50 au parlement à Ottawa
  • 17 au gouvernement du Québec
  • 16 à la Gendarmerie royale du Canada
  • 7 à la Sûreté du Québec
  • 6 au Service de police de la Ville de Montréal
  • 2 à la Ville de Montréal
États-Unis
  • Josh Duggar, vedette de la téléréalité 19 Kids and Counting, a avoué avoir dépensé près de 1000$ pour ses abonnements à Ashley Madison. L’homme de 27 ans, qui a notamment travaillé à Washington pour un lobby vantant «le mariage et la famille», avait déjà été plongé dans une controverse pour avoir supposément agressé cinq fillettes. Il a confessé avoir été «hypocrite».
  • Le directeur du Parti républicain de la Louisiane Jason Doré affirme s’être inscrit afin pour faire des recherches en lien avec son rôle d’opposition.
  • Le conseiller municipal de Bâton Rouge Ryan Heck affirme s’être inscrit «pour rire» il y a 5 ans, sans avoir réellement utilisé les services du site.
  • Plus de 15 000 adresses courriel sont reliées aux serveurs du gouvernement américain et de l’armée.
Arabie Saoudite
  • Plus d’un millier d’utilisateurs se sont inscrits avec une adresse d’Arabie saoudite, pays où l’adultère est illégal et punissable de coups de fouet.
Vatican
  • Plus d’une vingtaine d’utilisateurs se sont inscrits avec une adresse .va, c’est-à-dire en provenance du Vatican.
Australie
  • Une station de radio australienne a offert à ses auditeurs de rechercher dans la base des données piratées l’adresse courriel de leur conjoint. Une auditrice qui a téléphoné à la station a donc appris en onde que son époux était inscrit à Ashley Madison.
Royaume-Uni
  • L’animateur de radio Scott Mills et la députée Michelle Thomson ont tout deux affirmé que leur adresse courriel avait été inscrite à Ashley Madison par quelqu’un d’autre sans leur consentement.
Israël
  • Le député israélien Taleb Abu Arar s’est défendu en disant que son adresse courriel avait été inscrite malgré lui.
Planète sport

Adresses courriel provenant d’organisations sportives :

  • 25 à l’Association nationale de basketball (NBA)
  • 25 à la World Wrestling Entertainment (WWE)
  • 18 à la Ligue nationale de Football (NFL)
  • 4 à la Ligue nationale de hockey (LNH)
  • 4 à la Ligue majeure de baseball (MLB)
 

Sources: The Independant, The Mirror, Gawker, The Hill, Le Monde, Rue89, Politico, Washington Post, Catholic Herald, Deadspin.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.