/news/transports
Navigation

Louer son espace de stationnement

Une application bientôt disponible

Prkair
Photo journal de montéal, Christopher Nardi Le fondateur de Prkair Robert Gosselin espère réduire la congestion en facilitant la recherche de stationnement.

Coup d'oeil sur cet article

Une nouvelle application montréalaise promet d’être l’«AirBnB» du stationnement en permettant à des résidents de louer leurs espaces inutilisés aux automobilistes.

Pour ce faire, l’application Prkair offrira aux Montréalais d’afficher sur une carte un espace de stationnement libre dans leur garage privé, leur immeuble ou même leur ruelle. Lorsqu’un automobiliste se branchera à son tour, Prkair lui montrera toutes les places environnantes ainsi que le tarif demandé.

Le locataire pourra également réserver un espace jusqu’à deux jours à l’avance en indiquant le temps désiré ainsi que le moment d’arrivée.

L’idée de ce service est venue après que le président de l’entreprise We_Are, Robert Gosselin, soit arrivé en retard au travail parce qu’il ne savait pas où garer sa voiture sur le Plateau.

«Je visitais un endroit près de la rue Saint-Laurent et je cherchais désespérément du stationnement. À un moment, j’ai dû prendre une ruelle à cause de travaux et j’ai vu qu’il y avait plein d’espaces vides. C’est là que j’ai compris qu’il y avait une énorme offre d’espaces vacants qui pourraient servir davantage», raconte M. Gosselin.

Si l’application est approuvée rapidement par Apple, Prkair sera disponible gratuitement sur iPhone dès le 28 août prochain.

Gares et hôpitaux

L’entreprise recherche actuellement des espaces de stationnement qui soient près du transport collectif ou de centres névralgiques où le stationnement est rare ou coûteux, par exemple à proximité des hôpitaux.

«Les quartiers touristiques et les lieux publics comme les hôpitaux, le Centre Bell et le Vieux-Montréal sont des endroits très prisés par les automobilistes. Mais on cherche aussi des espaces près des gares de train, où les stationnements incitatifs peuvent être remplis dès 7 h», explique le président.

Les locateurs sont libres de choisir leur prix, mais les tarifs varient actuellement entre 2 et 5 $ de l’heure.