/elections/pc
Navigation

Harper promet 52 M$ pour les terminaux de croisières de Québec et Montréal

Le chef conservateur promet de lancer l’initiative «Prospérité maritime Québec»

Le chef conservateur a promis 26 M$ pour l'agrandissement du terminal de croisières Ross Gaudreault à Québec et autant pour la jetée Alexandra, à Montréal.
PHOTO MARC-ANDRÉ GAGNON Le chef conservateur a promis 26 M$ pour l'agrandissement du terminal de croisières Ross Gaudreault à Québec et autant pour la jetée Alexandra, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Souhaitant appuyer la stratégie maritime québécoise, le premier ministre Harper s'est engagé ce matin à investir 26 M$ au terminal de croisière de Québec et autant pour celui projeté à la jetée Alexandra, à Montréal.

Si le chef conservateur est réélu, il s'agira des premiers gestes posés dans le cadre d'une nouvelle initiative fédérale baptisée «Prospérité maritime Québec».

Stephen Harper promet donc de compléter le financement gouvernemental déjà annoncé par le gouvernement Couillard pour les terminaux de croisières de Québec et Montréal.

Québec avait déjà réservé, dans le budget Leitão du printemps dernier, 35 M$ pour le projet du Port de Québec, qui consiste en l’agrandissement de son terminal de croisière principal en plus de la construction d’un nouveau terminal mobile au quai numéro 30, près des silos de la compagnie Bunge. Coûts estimés : 89,5 M$.

À Montréal, l’administration portuaire veut restaurer la jetée Alexandra et y transformer la gare maritime, qui accueille déjà 50 000 croisiéristes à chaque année. Dans son dernier budget, le gouvernement du Québec a inscrit une somme de 20 M$ pour ce projet évalué à 78 M$.

Le premier ministre Stephen Harper en a profité pour serrer des mains le temps d'une courte balade dans le Vieux-Québec, avant de visiter un café sur la côte de la Fabrique.
PHOTO MARC-ANDRÉ GAGNON
Le premier ministre Stephen Harper en a profité pour serrer des mains le temps d'une courte balade dans le Vieux-Québec, avant de visiter un café sur la côte de la Fabrique.

 

Des infrastructures de calibre mondial

«C’est un domaine où la concurrence est très intense», a souligné le premier ministre Harper, qui souhaite offrir aux croisiéristes qui s’arrêtent à Québec et Montréal, «des infrastructures portuaires de calibre mondial».

Le gouvernement du Québec accueille positivement l’annonce faite par le chef conservateur.

«Nous prenons acte de cet engagement important car il cadre avec une de nos priorités», a déclaré le premier ministre Couillard.

«Chaque fois qu'un parti politique au fédéral annonce des promesses pour la région, on est très heureux», s’est limité à dire le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, qui ne souhaite pas s’ingérer dans la campagne électorale.

«Nous sommes très heureux, c’est une bonne nouvelle pour Québec», s’est réjouit à son tour le pdg du Port de Québec, Mario Girard, qui participait à une autre activité avec M. Hamad, mardi matin.

«On salue l'initiative de M. Harper, a ajouté M. Girard. [...] On en veut, des croisières à Québec, on veut [...] doubler le nombre de croisiéristes. Tout ça va dans le bon sens.»

- Avec la collaboration de Catherine Bouchard


Terminal de croisières Ross-Gaudreault - Québec

  • Coût total: 89,5 M$
  • Contribution du Québec: 35 M$
  • Engagement de Stephen Harper: 26 M$

Gare maritime de la jetée Alexandra - Montréal

  • Coût total: 78 M$
  • Contribution du Québec: 20 M$
  • Engagement de Stephen Harper: 26 M$

Les promesses du chef conservateur s’ajoutent aux:

- 60 M$ déjà annoncés pour l’expansion du port de Québec (Beauport 2020)
- 44 M$ déjà annoncés pour améliorer les installations du port de Montréal
- 16 M$ déjà annoncés pour la modernisation du port de Trois-Rivières

 

 

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.