/lifestyle/food
Navigation

De bonnes bières en diable en Mauricie

Coup d'oeil sur cet article

La région de la Mauricie cache un petit paradis pour les amateurs de bière. Tout au long de la Rivière St-Maurice jusqu’au sympathique Vieux-Port de Trois-Rivières, des microbrasseries concoctent des moments de dégustation divinement savoureux. À vous de ramer dans la bonne direction afin de les découvrir. Pour vous aider, voici donc des adresses incontournables pour quiconque désire se rafraîchir les papilles de bières de grand calibre.

Faire de la bière tout un plat

Qui aurait dit il y a quelques années qu’un hameau comme St-Tite pourrait abriter une microbrasserie, et ce, bien au-delà de la saison du festival country? C’est le défi qu’a relevé l’équipe d’À La Fût, une brasserie artisanale sise dans un ancien quartier général du village. En plus de leur gamme de bières régulières pas piquée des vers, les brasseurs de St-Tite nous proposent souvent des brassins uniques, parfois même des bières sauvages. Jumelées à des pogos de lapin et des réconfortants burgers de sanglier, cette brasserie artisanale sait quoi faire pour plaire aux locaux tout en titillant les dégustateurs en quête de sensations fortes. Ils ont même poussé l’audace jusqu’à faire un assemblage de bières sures d’inspiration «Gueuze», en plus de gazéifier une Saison de façon différente afin de démontrer les effets de différents volumes de CO2 sur la bière finale. Chapeau bas à ces cowboys de la broue!

De nouveaux joueurs très prometteurs se sont installés dans le vieux Trois-Rivières récemment: Le Temps d’une Pinte. Cette brasserie artisanale n’est pas seulement logée dans de superbes ­locaux aux multiples ambiances. La cuisine y est bien plus raffinée que la brasserie moyenne et la bière suit sans gêne. Que ce soit avec un scotch egg pour accompagner son verre de Torréfacteur, une Stout fabriquée entre autres avec des grains de café de leur ­propre maison de café, ou avec une assiette d’osso buco de veau et sa polenta frite agencée d’une pinte de Bran de Scie, une lager d’inspiration tchèque, on peut s’y rassasier de nombreuses et délicieuses façons. L’expérience y est si agréable que le désir d’y retourner pour essayer une nouvelle pièce, ou un nouveau siège de terrasse, devient contagieux.

La dégustation est saine d’esprit

Évoluant dans l’ombre du Trou du Diable pour certains, desservant une tout autre clientèle pour d’autres, le Broadway Pub de Shawinigan réussit depuis plusieurs années à servir des bières de qualité dans un environnement plus commun aux bars sportifs. Que ce soit par l’entremise de bières de blé à l’allemande, sous le sobriquet «Sein d’Esprit», ou leurs quelques bières barriquées, cette brasserie propose des saveurs franches et parfois même éclectiques à chaque occasion. Décidément, Shawinigan a tout ce qu’il faut pour satisfaire les palais les plus exigeants.

Bien plus discrète que les autres brasseries du coin, Gambrinus, à quelques pas de l’Université du Québec à Trois-Rivières, est ­pourtant la doyenne de la ­Mauricie. On y brasse depuis 1996, soit bien avant que la révolution microbrassicole ait atteint la ­province. Aujourd’hui, on peut ­toujours s’y abreuver de bières bien faites aux saveurs multiples tout en dînant parmi une clientèle conquise depuis belle lurette. ­Pourquoi changer une formule ­gagnante, n’est-ce pas?


♦ David Lévesque Gendron et ­Martin Thibault sont les auteurs des Saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré ­meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du premier prix littéraire Mondial de la Bière, gagnant d’une médaille d’or au concours des livres ­culinaires canadiens de Taste ­Canada et en nomination pour le prix Marcel Couture.

 

La fierté de Shawinigan

Vedette locale et maintenant internationale, Le Trou du ­Diable enchante amateurs et dégustateurs depuis quelques années déjà, rehaussant toujours son offre. L’équipe d’infatigables entrepreneurs excelle autant à la brasserie et au ­restaurant qu’à la conception et à la mise en marché de leurs ­délicieuses bières.

Le Trou du Diable est également une des rares brasseries artisanales qui s’est munie d’une cuisine de haut niveau. Un des cinq partenaires de ­l’entreprise, Franck Chaumanet, dirige en effet une cuisine de main de maître, alliant classiques de pub comme les côtes levées sauce BBQ à la Stout à des plats plus raffinés comme le tartare de bison. Lorsqu’on choisit un plat de l’ardoise du jour, on se dirige habituellement vers des moments d’extase de même ­niveau que ceux créés par les bières d’André Trudel.

Ces bières justement remportent médaille après médaille dans toutes sortes de concours, et ce, depuis près d’une décennie. ­L’impressionnant chai de la brasserie est le lieu de naissance de plusieurs de ces chefs d’œuvres liquides. C’est ici qu’André ­Trudel fait mûrir et assemble des bières souvent fermentées par des levures dites «sauvages», de type brettanomyces, ou par des bactéries acidifiantes, au même titre qu’un yogourt nature, par exemple. Ces brassins appelés Buteuse Brassin Spécial, Dulcis Succubus et Bretteuse, pour ne nommer que ceux-là, allient ­raffinement et buvabilité à une complexité inouïe. On s’arrache ces bouteilles lorsqu’elles ­sortent au compte-gouttes au courant de l’année.

Expansion constante

Depuis peu, Le Trou du Diable vit une expansion d’envergure dans un deuxième local, celui de l’ancienne Wabasso, toujours à Shawinigan. C’est là que l’équipe peut maintenant brasser à bien plus grand volume des bières destinées à la bouteille, vendues dans plusieurs marchés, épiceries et détaillants de la province, spécialisés ou non.

 

Nos adresses préférées

 

Pour boire sur place

1. Gambrinus

3160, boulevard des Forges, Trois-Rivières

 

2. Le Temps d’une Pinte

Le Temps d’une Pinte
Photo courtoisie
Le Temps d’une Pinte

1465, rue Notre-Dame Centre, Trois-Rivières

 

3. Le Trou du Diable

412, avenue Willow, Shawinigan

 

4. La Shop du Trou du Diable

1250, avenue de la Station #300, Shawinigan

 

5. Broadway Pub

540, avenue Broadway, Shawinigan

 

6. Le P’tit Broadway

Le P’tit Broadway
Photo courtoisie
Le P’tit Broadway

1870, 6e avenue, Grand-Mère

 

7. À La Fût

À La Fût
Photo courtoisie
À La Fût

670, rue Notre-Dame, St-Tite

 

Pour emporter

8. La Barik

4170, des Forges, Trois-Rivières

 

Quelques bonnes bièresau trou du diable

 

Saison du Tracteur

Photo courtoisie
 
Le nez: Fruits tropicaux et pain au levain
En bouche: Rustique et aérienne
Pourquoi c’est bon: Alors que les houblons tracent un chemin vers le fruit de la passion, les levures typiques au style «Saison» renchérissent avec des nuances poivrées et boulangères. Pour sceller le tout, le corps est léger et peu sucré.

 

Dulcis Succubus

Photo courtoisie
 
Le nez: Abricots et ­raisins miellés
En bouche: Boisée et acidulée
Pourquoi c’est bon: Cette créature à la fois sauvage et élégante est une des bières les plus complexes ayant été produites au Québec. Sèche, fruitée, changeante, elle sait se méta­morphoser tout ­dépendant du plat qui l’accompagne.

 

Les 4 Surfeurs de l’Apocalypso

Photo courtoisie
 
Le nez: Fruits ­tropicaux et fleurs
En bouche: Douillette et amère
Pourquoi c’est bon: Cette India Pale Ale met ­l’accent sur ses houblons très fruités et d’apparence juteuse. Avec de telles vagues ­parfumées, impossible de ne pas se sentir ragaillardi.