/lifestyle/food
Navigation

Marmelade d’orange au campari

Marmelade d’orange au campari
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le Campari (boisson apéritive alcoolisée) peut être remplacé par 1 c. à soupe d’Angustura bitter et 60 ml (¼ tasse) de jus d’orange.
 
Préparation : 30 min
Cuisson : 1 h 10
Repos : 24 h + 30 min
Portions : 5 bocaux de 500 ml (2 tasses) 
 
Ingrédients
  • 13 oranges
  • 500 ml (2 tasses) de jus d’orange
  • 250 ml (1 tasse) de Campari
  • 125 ml (½ tasse) de jus de citron
  • 1,2 kg (6 tasses) de sucre
  • 400 g (2 tasses) de cassonade
  • 1 ½ c. à s. d’agar-agar en poudre
Méthode
  1. Couper 12 oranges en moitiés et épépiner. Couper les oranges épépinées en fines tranches, tout en récupérant le jus d’orange qui s’écoule pendant la découpe.
  2. Dans un grand bol, déposer les tranches d’orange, le jus récupéré, le jus d’orange et la moitié du Campari. Couvrir et laisser macérer 24 h.
  3. Verser la préparation dans une bassine à confiture. Ajouter le jus de citron, le sucre et la cassonade. Mélanger jusqu’à ce que le sucre soit dissous. Porter lentement à ébullition. Couvrir à moitié et laisser mijoter à feu moyen 1 heure, en remuant souvent.
  4. Porter à ébullition à feu moyen-vif. Si la casserole n’est pas assez haute, faire attention aux éclaboussures. Incorporer l’agar-agar et porter à ébullition 5 minutes.
  5. Dans une petite casserole, plonger les tranches de la dernière orange dans l’eau bouillante 5 minutes. Égoutter.
  6. Retirer la bassine du feu. Incorporer le reste du Campari. Laisser tiédir 5 minutes avant de répartir dans des bocaux stérilisés. Ajouter 1 ou 2 tranches d’orange dans chaque bocal. Fermer avec les couvercles. Retourner les bocaux et laisser reposer 30 minutes. Remettre les bocaux à l’endroit et laisser refroidir complètement.
Conservation
  • Cette marmelade se conserve à l’abri de la lumière jusqu’à 1 an dans des bocaux stérilisés.
  • Une fois ouvert, réfrigérer le bocal. Consommer dans les 3 semaines qui suivent.
Idée recette : C’est le summum de la marmelade ! À Noël, il faut en essayer une petite cuillerée sur des huîtres fraîches. Le reste de l’année, elle se déguste avec des saucisses, des crêpes ou des gaufres.