/finance
Navigation

12% des Québécois ont du mal à payer leurs cartes de crédit

Cartes de crédit
Photo Archives

Coup d'oeil sur cet article

Parmi quatre provinces canadiennes, les consommateurs québécois sont ceux qui ont le plus de mal à faire leur paiement minimal sur une carte de crédit. Davantage que les Albertains, dont l’économie est pourtant mise à mal par les bas prix du pétrole.

Selon la firme de surveillance du crédit TransUnion, 12 % des Québécois ont payé deux fois le minimum dû ou une somme moindre sur une carte de crédit au deuxième trimestre, comparativement à 10,2 % en Alberta et à 11,1 % au Canada.

Pour les consommateurs des deux provinces, il s’agit d’un recul par rapport au deuxième trimestre 2014, alors que les pourcentages de paiement minimum ou moindre étaient de 12,5 % pour le Québec et de 10,9 % pour l’Alberta, au deuxième trimestre 2014.

TransUnion dit tout de même observer une détérioration des échéances de paiement en Alberta et que de plus en plus de consommateurs de cette province auront des difficultés à respecter leurs obligations mensuelles de paiement de cartes de crédit.

Recul du défaut de paiement

Par ailleurs, pour l’ensemble du Cana­da, les taux de défaut de paiement ont chuté de 2,58 % au deuxième trimestre, ce qui représente un recul de 7 % depuis deux ans. Un défaut de paiement survient lorsqu’un compte est en souffrance depuis plus de 90 jours.

«C’est un signe positif de savoir que les Canadiens sont de plus en plus sensibilisés à l’importance d’effectuer leur paiement en temps et lieu, et qu’ils ont la capacité de le faire», a déclaré Jason Wang, directeur de la recherche et de l’analyse de l’industrie chez TransUnion, Canada.

Quant aux niveaux d’endettement excluant l’hypothèque, ils ont légèrement augmenté. Les soldes moyens par consommateur ont augmenté de 0,71 % pour atteindre 21 028 $.

Les consommateurs montréalais ont vu leur endettement augmenter d’une ampleur similaire, soit de 0,79 %.