/finance/business
Navigation

Revenu Québec vivement critiqué

70 % des entrepreneurs croient que l’organisme abuse de son pouvoir

Coup d'oeil sur cet article

Les entrepreneurs ne sont pas tendres envers Revenu Québec. Selon un sondage réalisé par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), 70 % des entrepreneurs croient que Revenu Québec abuse de son pouvoir lorsqu’il traite avec les contribuables.

La FCEI a mené un sondage sur la taxation au Québec pendant le mois de juin 2015, auprès de 768 répondants. L’organisation a recueilli plusieurs données indiquant que les entrepreneurs sont critiques envers le travail de Revenu Québec.

Par exemple, parmi les membres de la FCEI, 81 % ont affirmé que Revenu Québec cherche davantage à recueillir des revenus pour le gouvernement qu’à appuyer les contribuables dans leurs démarches pour se conformer aux obligations fiscales.

Les résultats de ce sondage ont été dévoilés quelques jours après la publication du deuxième rapport de la commission Robillard sur la révision permanente des programmes.

Critiqué par le passé

Le document rendu public lundi soutient que Revenu Québec est devenu moins efficient depuis quelques années. D’autres instances ont critiqué ou commenté le travail de Revenu Québec au cours des dernières années.

C’est le cas de la Protectrice du citoyen et la commission Godbout, qui s’est entre autres penchée sur la lutte à l’évasion fiscale.

Lutte à l’évasion fiscale

Dans le cadre de cette lutte à l’évasion fiscale, quatre répondants sur cinq pensent que Revenu Québec ne vise pas les bonnes personnes ou les bonnes entreprises.

Enfin, à peine un tiers des membres de la FCEI pense que Revenu Québec traite les contribuables ou les entreprises de façon équitable.