/sports/others
Navigation

Dominique Duquette ouvre une ère nouvelle pour le rugby féminin

Le Rouge et Or débutera sa saison lundi contre les Martlets de McGill

Dominique Duquette ouvre une ère nouvelle pour le rugby féminin
Photo d'archives, Le Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois depuis sa création, il y a 10 ans, l’équipe féminine de rugby de l’Université Laval ne sera pas dirigée par Bill McNeil.

Lorsque le Rouge et Or sautera sur le terrain lundi, à Montréal, afin d’affronter les Martlets de McGill, ce sera Dominique Duquette qui sera à la barre de l’équipe. À l’aube de sa première campagne, Duquette, qui a agi à titre d’adjoint de McNeil pendant 10 ans, a confiance.

«On a hâte que ça commence et je suis optimiste pour la saison. Nous miserons sur une majorité de vétérans, un bon groupe de filles de troisième, quatrième et cinquième années. Nous comptons aussi sur des recrues de qualité.

«En tant qu’entraîneur-chef, c’est certain que mon approche n’est pas la même. Les filles me connaissent déjà et je suis confronté à un nouveau défi. Je suis prêt à l’affronter.»

Douloureux souvenirs

L’an dernier, le Rouge et Or a compilé un dossier de 6-1 en saison régulière. Il a toutefois été surpris en demi-finale par les Stingers de Concordia. Un revers que les Lavalloises ont encore en tête.

«Il faut s’en souvenir. Nous n’avons pas du tout aimé cette défaite. Je pense encore que nous avions la meilleure équipe, mais nous ne l’avons juste pas prouvé sur le terrain. L’édition de cette année n’est pas celle de l’an dernier et celle de Concordia non plus. D’ailleurs, nous ne devons pas nous concentrer seulement sur Concordia, car il y a plusieurs autres bonnes équipes dans le circuit.

«L’équipe a pris de la maturité. Pour certaines filles, c’est le temps de passer dans le groupe des leaders.»

Keller, de retour

Après une année d’absence, Kathleen Keller a annoncé à l’auteur de ces lignes, en janvier dernier, qu’elle disputera sa cinquième et dernière saison à Laval. En 2014, la jeune femme de 26 ans a dominé la Conférence Québec avec 14 essais en sept rencontres.

«Le retour de Kathleen viendra solidifier notre formation. Nous miserons aussi, entre autres, sur Fabia Forteza, Anne-Charlotte Beaulieu (recrue de l’année au Canada la saison dernière), Émilie Saint-Pierre-Demers ainsi qu’Anne Chabot-Bergeron.»

Chez les recrues, Marie-Ève Cloutier sera à surveiller.

Le premier match à domicile du Rouge et Or aura lieu le 12 septembre, à 15 h, contre les Gee Gees d’Ottawa.