/finance/news
Navigation

Pourquoi payer des frais de gestion?

Pourquoi payer des frais de gestion?
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La gestion financière n’est pas gratuite, loin de là. Les rendements de vos fonds communs, fonds de pension, REER, CELI, FERR et investissements de toutes sortes sont réduits par les nombreux frais financiers.

100 000 $ en actifs peuvent facilement coûter 2000 $ annuellement. Donc, si votre portefeuille a réalisé 6000 $ de gains, il a gagné en vérité 8000 $ et la différence vous a glissé entre les doigts. Il y a quatre postes de dépenses importants dans la gestion de vos avoirs. Les frais administratifs occupent 47 % de la facture. Ils comprennent l’aspect juridique, de garde de titres, de marketing, de surveillance et de recherche. Ensuite, environ 16 % vont à la maison de courtage. Cela couvre les frais de conformité aux autorités de marché, les rapports aux clients, l’informatique, la recherche, la publicité et le salaire des employés. 7 % sont consacrés aux taxes fédérales et provinciales. Eh oui, les gouvernements pigent là aussi. C’est assez scandaleux quand on y songe. Ils se permettent de taxer nos économies à impôt reporté ou libre d’impôt comme les REER et CELI. Enfin, environ 30 % des frais sont destinés aux conseillers et planificateurs financiers. Donc, sur 2000 $ de frais, votre conseiller aura droit à environ 600 $ bruts. Cette partie des frais de service est là pour une bonne raison.

À quoi servent les frais de service ?

Il est vrai que pour cette somme, le conseiller doit payer son loyer, ses équipements, sa formation, ses permis, ses assurances, son adjointe, ses frais de déplacement et ses impôts, mais il ne reçoit pas ce montant-là pour rien.

Cette rémunération est versée pour qu’on vous donne du service. D’abord, on doit favoriser VOTRE meilleur intérêt. Si on vous vend toujours des produits d’une même bannière, ça ne regarde pas bien. Les frais de service sont là pour: vous contacter fréquemment, faire des projections et plans financiers, réévaluer vos besoins, préparer des rapports et analyses de votre situation, réduire les risques des placements, établir des stratégies de croissance du capital et de réduction d’impôt, veiller à la saine répartition de vos actifs, rebalancer votre portefeuille, etc.

Enfin, sachez que même des placements sans conseils entraînent des frais. C’est le cas des fonds syndicaux. Ils chargent aussi cher que les fonds communs ordinaires, mais sans offrir aucun des services décrits plus haut. Les fonds de pension, FNB et CPG comportent aussi des frais. Ne me faites pas rigoler en me disant qu’ils sont gratuits. Leurs frais sont tout simplement bien camouflés.

À retenir

  • La gestion financière sécuritaire nécessite des coûts.
  • Tous les placements comportent des frais. Certains sont intégrés.
  • L’administration, le courtage et les taxes occupent 70 % de la facture.
  • Les frais de service servent à financer le soutien aux clients. 
  • En finance comme en construction, le plus bas soumissionnaire n’est pas synonyme d’excellence ou de rendement supérieur.
  • Si vous n’obtenez AUCUN conseil, exigez des réductions ou changez de conseiller.
 

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.