/entertainment/movies
Navigation

Une BD et un jeu vidéo pour Turbo Kid

Le collectif a amassé quelque 30 000 $ pour financer le projet

Turbo Kid
Photo courtoisie,Sébastien Raymond Les fans de Turbo Kid ont avancé 30 000 $ en moins d’un mois pour assurer la continuité du personnage.

Coup d'oeil sur cet article

Après le film, les figurines et la bande dessinée, Turbo Kid pourrait bientôt avoir son propre jeu vidéo. Une campagne de financement vise à obtenir 50 000 $ pour réaliser ce «rêve de longue date» caressé par le collectif RKSS.

En moins d’un mois, la campagne de financement lancée par RKSS, le collectif qui est derrière Turbo Kid, a permis d’amasser près de 30 000 $ en investissements. Leur projet de jeu vidéo deviendra réalité s’ils atteignent 50 000 $ par l’intermédiaire de la plateforme américaine Indiegogo.

Au départ, l’objectif était de 10 000 $ pour la mise en marché de figurines à l’effigie des personnages du film. Le deuxième palier, établi à 25 000 $, assurait les fans de Turbo Kid qu’une bande dessinée serait lancée dans les prochains mois.

Ce cap ayant été franchi plus tôt cette semaine, on sait désormais que la bande dessinée sera publiée au début de 2016, illustrée par Jeik Dion.

«On n’en revient pas; c’est fou! Je pensais qu’on pourrait peut-être se rendre à 10 000 $ pour les figurines, mais jamais qu’on allait atteindre 30 000 $», jubile Yoann-Karl Whissell, un tiers du collectif RKSS. Le trio comprend également François Simard et Anouk Whissell.

Les fans de Turbo Kid peuvent investir dans le projet en se procurant, à différents prix, des forfaits qui leur permettront d’obtenir une copie du film en DVD, Blu-ray ou même VHS, en plus de différents articles promotionnels.

Un produit local

Rien n’est donc encore con­firmé pour le jeu vidéo, mais Yoann-Karl Whissell garde espoir que les fans les aideront à atteindre leur objectif pour réaliser leur «rêve de longue date». Les trois créateurs de Turbo Kid ne sont pas de simples fans de jeux vidéo, mais bien des hardcore gamers, précise-t-il.

On sait d’ores et déjà que le jeu serait développé par une équipe montréalaise. Aucune entreprise n’a encore été sélectionnée, mais l’équipe de Turbo Kid tient mordicus à faire appel aux talents locaux. Le résultat serait d’abord disponible pour les ordinateurs, puis possiblement pour les consoles.

Attendez-vous donc à entendre encore parler de Turbo Kid dans les prochains mois. En plus des projets de bande dessinée et de jeu vidéo, l’équipe est déjà en période d’écriture en prévision d’un nouveau film. Bien que rien ne soit signé, Yoann-Karl Whissell assure que les acteurs du premier long-métrage, notamment Laurence Lebœuf et Munro Chamberes, se disent «très intéressés» à reprendre leurs rôles.

Sur le même sujet
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.