/news/currentevents
Navigation

Le journaliste Bertrand Gosselin est décédé

Coup d'oeil sur cet article

Figure marquante du milieu judiciaire, le journaliste Bertrand Gosselin est décédé à l’âge de 78 ans la nuit dernière, à Sherbrooke.


Le journaliste de 40 ans d’expérience est décédé d’un cancer à la maison Aube-Lumière vers 1h ce matin. Sa conjointe, Lisette Maurice, était auprès de lui. «J’ai pu lui dire les derniers mots d’amour avant qu’il ne parte. Je suis sûre qu’il m’a entendue. J’étais avec lui jusqu’au bout », souffle-t-elle au téléphone.

Bertrand Gosselin, qui couvrait les affaires judiciaires en Estrie, combattait un cancer de la vessie et de la prostate depuis le mois de novembre 2014.

Journaliste reconnu

Le juge coordonnateur de la Cour du Québec en Estrie, Conrad Chapdeleine, avait tenu à lui rendre hommage vendredi dernier en annonçant que son portrait serait accroché à l’intérieur du palais de justice. Le journaliste n’avait pas pu se rendre physiquement sur place. Mais selon sa conjointe, ce geste signifiait beaucoup.

(Cogeco Nouvelles) Notre collègue Bertrand Gosselin est décédé au cours de la nuit des suites d'un cancer. Nos condoléances à sa famille et à ses proches.

Posted by 107.7 FM Estrie on Monday, September 14, 2015


«C’était un très grand honneur pour lui, explique Mme Maurice. Ça n’avait jamais été fait. Il en mangeait du journalisme. C’était sa passion.»

Pour sa conjointe, le journaliste était surtout reconnu pour son professionnalisme. «Il voulait surtout rapporter ce qui se passait avec le plus grand respect, aussi bien pour les familles, que les avocats ou les juges. Il voulait être le plus juste possible. Il n’a jamais blessé personne», dit-elle.

Le journaliste laisse derrière lui ses deux filles, deux petits-enfants et deux arrières petits-enfants de sept et huit ans. «Il adorait sa famille. C’était très important pour lui, ajoute Mme Maurice. Il parlait beaucoup à ses arrières petits-enfants, c’était une façon d’enseigner pour lui.»