/sports/others
Navigation

UFC: Nick Diaz suspendu cinq ans

UFC: Nick Diaz suspendu cinq ans
Photo Agence QMI, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

LAS VEGAS |  La Commission athlétique du Nevada a imposé une suspension de cinq ans au combattant de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) Nick Diaz, lundi, pour consommation de marijuana.

Le pugiliste devra également payer une amende de 165 000 $, lui qui avait touché 500 000 $ pour affronter le Brésilien Anderson Silva à l’occasion de l’UFC 183, le 31 janvier dernier. Celui-ci l’avait emporté par décision unanime.

Interrogé à sa sortie du tribunal dans une entrevue filmée par le média spécialisé MMA Junkie, Diaz a vidé son sac, écorchant vivement la NSAC.

«Cette commission a fait tout en son pouvoir pour m’empêcher d’être à mon meilleur dans ce sport, d’être ce que je suis : le meilleur combattant de la planète», a-t-il commencé avant de perdre patience.

«Ils ne sont que des escrocs. Mes avocats suaient parce qu’ils pensaient que j’allais devenir fou en cour. J’étais à ça de le devenir. Je pense juste que c’est de la merde. Je peux battre n’importe qui. J’ai déjà battu les gars qui sont au sommet présentement.»

«Vous voulez voir des K.-O. Ces gars essaient de me voler. J’aurais envie de leur dire que ce sont des imbéciles, si ce n’était de mes experts en communications qui me disent de me la fermer. C’est moi qui attire le plus de spectateurs.»

Ancienne victime du Québécois Georges St-Pierre, Diaz a échoué des tests distincts réalisés avant et après ce duel. C’est la troisième fois de sa carrière qu’il était pris en défaut par les autorités du Nevada. Précédemment, des traces de drogue avaient été décelées dans son organisme après une victoire par soumission contre Takanori Gomi en 2007 et au terme d'une défaite aux mains de Carlos Condit cinq ans plus tard.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.