/24m/city
Navigation

Bouffe à 50% grâce à une application

Ubifood
Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Caroline Pellegrini déteste le gaspillage alimentaire et adore profiter des aubaines des commerçants de son quartier. Elle a donc eu l’idée de lancer une application mobile qui permettra aux restaurateurs et commerçants alimentaires spécialisés de vendre à rabais leurs produits alimentaires à des consommateurs de proximité.

Ubifood favorisera donc la mise en contact des clients avec leurs restaurants, chaînes de restauration rapides, boulangeries, pâtisseries et cafés préférés.

À titre d’exemple, si un café n’a pas vendu tous ses muffins, il pourra afficher les stocks «de la veille» à 50 % de rabais sur l’application au lieu de les jeter à la fin de la journée. Même chose s'il ne prévoit pas vendre tout son stock avant la fin de la journée : il pourra indiquer qu'il vend quelques muffins à prix réduit. Le système de géolocalisation permettra aux utilisateurs de savoir que des muffins sont à vendre à petit prix à proximité. Ils pourront les acheter en ligne et aller les chercher dans les heures qui suivent.

Inspirée par une application new-yorkaise semblable, Mme Pellegrini a voulu approfondir le concept et permettre aux usagers d’Ubifood de payer directement leurs achats avec l’application.

Caroline Pellegrini a approché certains restaurants, comme la chaîne Allô mon coco, afin que certaines offres soient disponibles dès le lancement de l'application.
Photo MARIE CHRISTINE TROTTIER, 24 HEURES
Caroline Pellegrini a approché certains restaurants, comme la chaîne Allô mon coco, afin que certaines offres soient disponibles dès le lancement de l'application.

 

Projet en démarrage

Le site web ubifood.ca a été lancé la semaine dernière afin d’amasser des courriels d’utilisateurs intéressés par le projet. L’application sera lancée au courant de la semaine prochaine.

«Ça permettra aux commerçants de voir qu’on a une liste de plein de clients potentiels. On pense pouvoir bâtir notre réseau de partenaires comme ça. Ça leur permettra de réduire leur gaspillage. C’est triplement gagnant : le client en profite, le restaurateur a moins de pertes et l’environnement en bénéficie», affirme Mme Pellegrini.