/news/politics
Navigation

Niqab: la CAQ et le PQ demandent à Ottawa de légiférer

Coup d'oeil sur cet article

La Coalition Avenir Québec demande au gouvernement fédéral de rendre obligatoire, par l'adoption d'une loi, la prestation de serment de citoyenneté canadienne à visage découvert.

La CAQ a réagi promptement mercredi à un jugement rendu par la Cour d'appel autorisant une immigrante provenant du Pakistan, Zunera Ishaq, à prêter serment de citoyenneté vêtue d'un niqab, un voile couvrant son visage sauf ses yeux. «Ça va à l'encontre de nos valeurs», a commenté la députée caquiste Nathalie Roy à l'occasion d'un point de presse.

La députée compte proposer une motion à l'Assemblée nationale jeudi matin invitant tous les députés à voter en faveur de la motion demandant au gouvernement fédéral de légiférer. La motion se lit comme suit: «Que l'Assemblée nationale exige du gouvernement fédéral qu'il adopte dès que possible une loi pour rendre obligatoire le serment de citoyenneté à visage découvert.»

Le gouvernement n'a pas consenti au dépôt de la motion présentée avec l'appui de la députée péquiste Agnès Maltais. Le premier ministre Philippe Couillard a tout de même précisé que son gouvernement s'oppose à ce que des immigrants puissent prêter serment de citoyenneté avec le visage couvert. «Notre gouvernement s'objecte formellement à la notion qu'un serment de citoyenneté puisse être prêté à visage couvert», a dit M. Couillard.

La décision de la Cour d'appel est venue casser une simple directive du gouvernement Harper. Le ministre de l'Immigration Chris Alexander a fait savoir qu'il porte le jugement en appel devant la cour suprême. «On comprend que ce jugement crée un précédent et que toutes les personnes qui voudront prêter serment de citoyenneté à visage couvert, si elles le souhaitent. Pour nous c'est inacceptable. Il faut que le gouvernement adopte une loi», a soutenu Nathalie Roy.

En refusant d'adopter cette motion, le gouvernement Couillard fait preuve d'un manque de courage, a soutenu la députée de Montarville.

Pour sa part, la ministre de la Justice Stéphanie Vallée a refusé de commenter la décision de la Cour d'appel. «La décision a été rendue hier (mardi), le dossier comporte un délai d'appel, je ne commenterai pas un dossier qui est frappé d'un délai d'appel.» Mme Vallée a réitéré la position du gouvernement Couillard, à savoir que la prestation de services publics par les employés de l'État doit se faire à visage découvert.

Au Parti québécois, le chef Pierre-Karl Péladeau croit qu'il faudrait modifier la loi constitutionnelle canadienne pour obliger la prestation de serment à visage découvert, ce qui à son avis, est hautement improbable. La députée Agnès Maltais en a ajouté une couche. «Le niqab est un symbole de l'asservissement de la femme. Le premier ministre pourrait rallier tous les Québécois», a semoncé la députée de Taschereau, invitant les députés libéraux à voter en faveur de la motion déposée par la CAQ.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.