/news/transports
Navigation

Un mois de démarches pour faire réparer des feux piétonniers à Longueuil

Valérie Lamarine
Photo Benoit Chevalier Valérie Lamarine est exaspérée des démarches effectuées pour faire réparer le signal piétonnier au coin du boul. Cousineau et de la rue Ovila-Hamel, à Longueuil.

Coup d'oeil sur cet article

Une dame de Longueuil a l’impression de se retrouver dans la Maison des fous des 12 travaux d’Astérix tellement elle a dû faire des démarches auprès de la Ville et de Transport Québec pour faire réparer un signal piétonnier défectueux depuis plus de cinq semaines.

L’intersection problématique est située à l’angle du boulevard Cousineau et de la rue Ovila-Hamel devant l’école secondaire André-Laurendeau dans l’arrondissement St-Hubert. 

Quand elle a vu que ça ne fonctionnait pas depuis une semaine, elle l’a d’abord mentionné à un employé de la ville en plus d’appeler les travaux publics.

Une semaine plus tard, pas de changement. Alors elle a encore rappelé aux travaux publics. La préposée lui a mentionné qu’elle devait appeler au 511 car la transmission de sa demande avait déjà été envoyée. Elle a téléphoné et la préposée l’a transférée au ministère des Transports de sa région. Elle a encore une fois dû réexpliquer le problème à une autre préposée. Cette semaine, le problème n’était toujours pas réglé, dont elle a à nouveau appeler au 311. «J’ai alors compris que ce n’était plus leur problème et que le dossier avait été fermé car la demande avait été soumise», a-t-elle dit.

«M. et Mme tout-le-monde auraient abandonné, mais moi je n’ai pas abandonné. Si le problème n’est pas réglé, quelqu’un va finir par se faire frapper car c’est dangereux», raconte la citoyenne qui emprunte la traverse un minimum de six fois par jour pour se rendre au travail.

Elle ne comprend pas comment un problème en apparence si simple soit aussi difficile à régler. «Si je n’avais pas fait des démarches est-ce qu’ils auraient attendu la fin de l’année scolaire pour intervenir? J’ai fait le maximum que je pouvais.»

Appel entendu

La Ville de Longueuil confirme que dans un tel cas les citoyens sont référés au ministère des Transports qui est propriétaire de l’infrastructure sur ce tronçon. L’agent d’information Renaud Beauchemin n’a pas souhaité commenter la lenteur des travaux et n’était pas en mesure de nous informer si la Ville avait transmis l’information au MTQ suite au signalement de Valérie Lamarine. «Parfois, un problème simple en apparence comme un feu piétonnier s’avère plus complexe que prévu», explique M. Beauchemin.

De son côté, le ministère des Transports affirme avoir reçu l’information au sujet des boutons défectueux la semaine dernière, ce qui voudrait dire plus de trois semaines après le début des démarche de Mme Lamarine.

«Un technicien a procédé à une nouvelle synchronisation des feux de circulation jeudi pour assurer la sécurité des piétons. Les réparations devraient être effectuées aujourd’hui (mardi) ou demain», a expliqué la porte-parole Stéphanie Langelier. Les travaux ont finalement été complétés mardi après-midi, après le passage du Journal.