/news/society
Navigation

«C’est fini, je vais faire seulement des petites jobs»

Victime de deux fermetures d’usine, il est convaincu de ne jamais y retourner

baisse de salaire
Photo Laura-Jessica Boudreault Serge Gagné n’est pas très optimiste pour la fin de sa carrière professionnelle.

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Un travailleur de l’ancienne usine Cascade de Jonquière, qui est fermée depuis le mois de juillet, est convaincu qu’il devra «faire des jobs de sous-traitants à 15 ou 17 $ de l’heure» le restant de ses jours.

Serge Gagné croit être victime d’une fatalité puisqu’il avait déjà perdu son emploi, 11 ans plus tôt, lorsque la papetière Abitibi-Consolidated de La Baie a, elle aussi, fermé ses portes.

«Ce n’est vraiment pas évident. Une perte d’emploi, surtout des jobs comme celle-là, c’est comme la fin du monde. Ce n’est vraiment pas facile», avoue Serge Gagné, qui est maintenant âgé de 56 ans.

Il est «désespéré» et ne croit pas être en mesure de se retrouver un autre emploi avec d’aussi bonnes conditions.

«Quand tu sors de l’usine, tu n’as pas vraiment d’avenir. Je suis un no-name, je n’ai pas de formation spécifique. Je ne peux plus rien me trouver. J’ai postulé souvent à l’Alcan et ça ne fonctionne pas. Les pâtes et papiers, c’est mort. À moins d’avoir un contact faramineux dans une entreprise, je n’aurai plus jamais de job», confie-t-il.

Dans le meilleur des mondes, il croit être en mesure de se trouver des emplois de sous-traitants à 15 ou 17 $ de l’heure, lui qui gagnait 28 $ de l’heure à l’usine Cascade. «C’est fini, je vais faire seulement des petites jobs», ajoute M. Gagné.

Parcours

Serge Gagné n’aurait jamais pensé perdre son emploi lorsqu’il a été engagé, en 1977, comme opérateur pour la papetière Abitibi-Consolidated de La Baie.

«J’étais à l’usine pour ma vie. C’était ça dans le temps, un bel avenir.»

Lorsque l’usine a fermé ses portes, 27 ans plus tard, Serge Gagné ne s’est pas laissé abattre. Il est retourné à l’école pour apprendre le métier de plâtrier.

«J’avais besoin d’une formation rapido. Si je ne me replaçais pas, je me serais retrouvé sur le BS. J’avais alors 46 ans et j’étais un bon battant. Mais aujourd’hui, on dirait que je n’ai plus le guts. Je suis fatigué de me battre, je n’ai plus le goût», explique-t-il.

Serge Gagné n’a pas un bon souvenir de son expérience dans la construction.

«J’ai cumulé les petites jobs. Je gagnais 13 $ de l’heure, mais je n’avais pas le choix. J’ai fait un bout là-dessus, de peine et de misère. Ç’a été six ans de petites misères.»

Son emploi à l’usine Cascade de Jonquière était comme «un cadeau du ciel».

«La job chez Cascade, je l’ai gagnée. J’ai sué pour l’avoir. Je voyais la lumière au bout du tunnel, ça allait bien, j’avais de bonnes conditions et un bon salaire. Je gagnais 28 $ de l’heure», mentionne-t-il.

L’annonce de la fermeture de l’usine a été «comme une deuxième grosse claque dans la face».

«J’étais débâti. Si j’avais fait de la marde dans la vie, j’aurais compris. Je me serais dit tu récoltes ce que tu as semé Gagné, mais je n’ai rien fait de mal. C’est dur à comprendre.»

Battant

Serge Gagné confie qu’il ne baissera pas les bras: «Arrêter de travailler, ce n’est pas dans mes valeurs. Je ne veux pas me pogner le beigne. J’ai de la fierté, du cœur au ventre. Je suis un battant.»

Il craint que son âge ait un impact négatif dans ses recherches d’emploi. La retraite n’est pas non plus dans ses plans.

«Il ne me reste que des peanuts de mes six ans dans la construction. Cascade, c’est un REER collectif, je n’ai pas grand-chose. Puis, j’ai vécu un divorce, alors j’ai perdu la moitié de mon fonds de pension de la Consol», avoue-t-il.


♦ Perte de 140 000 emplois manufacturiers entre 2004 et 2014


♦ En 1990,19 % des emplois au Québec étaient dans le secteur manufacturier. Cette proportion n’était plus que de 12,5 % en 2012

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.