/news/politics
Navigation

Le maire de Saguenay ne se représentera pas aux prochaines élections municipales

Jean Tremblay
Photo d'Archives

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, ne sollicitera pas de nouveau mandat lors des prochaines élections municipales en 2017. Il a fait l’annonce de cette «décision mûrement réfléchie» lundi après-midi, sur sa page Facebook.

«Depuis un certain temps je réfléchis à mon avenir et je commençais à penser que le temps était venu de passer le flambeau, toutefois je ne voyais pas l’intérêt de l’annoncer tout de suite, mais puisque les choses se précipitent, ça ne sert à rien de faire prolonger le suspense», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

DÉCISION MUREMENT RÉFLÉCHIEÀ la fin du présent mandat, il y aura 20 ans que je serai maire. J’ai uni sept villes qui n...

Posted by Jean Tremblay12 on 21 septembre 2015

En 2017, Jean Tremblay aura conclu 20 ans à la mairie en combinant cinq mandats consécutifs. Il juge maintenant qu’il a «fait le tour du jardin au niveau municipal».

Les deux prochaines années «sont très importantes pour le maire», qui souhaite atteindre plusieurs objectifs.

«Je veux laisser l’image d’un maire qui a réussi sur tous les points de vue, un maire qui a prouvé qu’il travaillait pour ses citoyens et je sais que les derniers temps sont les plus importants», confie le maire sur sa page Facebook.

Jean Tremblay s’est fait connaître pour ses opinions controversées, le débat sur la prière et sa fierté d’avoir maintenu «le compte de taxes le plus bas au Québec».

La décision du maire a été perçue comme une véritable onde de choc. À l’hôtel de ville, tous les employés et même les conseillers municipaux semblaient être surpris.

L’Équipe du renouveau démocratique (ERD) croit qu’elle a joué un rôle dans cette décision. «Il a probablement pris connaissance des sondages. C’est évident que l’opposition le dérange», affirme Josée Néron, candidate à la chefferie de l’ERD.

L’opposition est convaincue que le maire prépare déjà le terrain «pour son remplaçant, qu’il a sûrement déjà ciblé».

Bilan mitigé

Les citoyens de Saguenay se disent surpris de voir Jean Tremblay quitter son poste volontairement. Mais, au-delà de la surprise, la plupart des gens rencontrés par Le Journal estiment qu’un changement à la mairie commençait à s’imposer. «Ça va faire du bien d’avoir du changement, son temps est fait, à Jean. On va avoir un nouveau parti, de nouvelles idées, ce n’est pas mauvais, dans le fond», estime Gilles Simard.

Plusieurs résidents de Saguenay tenaient tout de même à souligner les réalisations du maire au cours de ses cinq mandats à la mairie. «Ce qu’il a fait, c’est quelque chose. Il a mis la ville de Saguenay sur la map avec tout ce qu’il a fait. Il a apporté beaucoup», souligne quant à lui Alain Bouchard.

Le bilan Tremblay n’est toutefois pas unanimement apprécié dans la population saguenéenne et certains se réjouissent de la nouvelle annoncée hier. «Bon débarras! Il a gaspillé de l’argent énormément et il a investi aux mauvaises places, dit d’un ton critique un autre citoyen, Pierre Boutin. Pour moi, c’est un échec total, on n’a rien avancé.»

- Avec la collaboration de Pierre-Paul Biron

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay

  • Naissance le 29 novembre 1948 à Arvida
  • Notaire de profession
  • Il est marié à Linda Blackburn et est père de deux enfants
  • En 2017, Jean Tremblay aura conclu son cinquième mandat et sa 20e année à la mairie

1. Élu maire de Chicoutimi en 1997

2. Après la fusion de 2001, il devient le premier magistrat de la ville de Saguenay

3. Mandat renouvelé en 2005 avec 72 % des voix

4. Réélection en 2009 avec 78 % des voix

5. Il a obtenu 63 % des voix en 2013