/entertainment/music
Navigation

«Papa adorait le Québec»

La fille de Gilbert Bécaud, Émily, était présente au lancement de Mario Pelchat

ART-LANCEMENT DE L'ALBUM DE MARIO PELCHAT
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean Émily Bécaud a fait le voyage depuis la France pour participer au lancement de l’album de Mario Pelchat, Et maintenant... Bécaud.

Coup d'oeil sur cet article

Presque 15 ans après le décès de son père, Gilbert Bécaud, Émily Bécaud a repris le micro pour entonner un duo sur le nouvel album de Mario Pelchat, Et maintenant... Bécaud. «J’avais peur de ne pas être à la hauteur», a-t-elle confié au Journal.

Quelques heures avant son lancement, au Lion d’or, Mario Pelchat a rencontré une poignée de médias. À ses côtés se trouvait une invitée de marque: Émily Bécaud, qui avait fait expressément le voyage depuis la France pour participer à l’événement.

Sur l’album Et maintenant... Bécaud, Émily Bécaud chante le duo La fille au tableau, un morceau qu’elle a déjà chanté avec son père par le passé.

«C’est la première fois que je chante cette pièce avec quelqu’un d’autre que papa, a-t-elle confié au Journal. Quand je me suis retrouvée en studio, c’était émouvant. Mais ç’a fait du bien.»

Touchée et honorée

Émily Bécaud indique avoir été touchée et honorée que Mario Pelchat lui ait demandé de faire un duo sur son album. «Mais j’avais peur de ne pas être à la hauteur. Mario est un grand personnage.»

«Et pas Gilbert Bécaud?» de renchérir Mario, en souriant. «Ce n’est pas pareil, rétorque Émily. J’étais à la maison avec papa. Là, je ne sais pas comment l’expliquer. C’est agréable, mais ça fait un peu peur en même temps. C’est une grande star, Mario! Il faut être à sa hauteur.»

Pour Émily Bécaud, il s’agissait d’un premier retour au Québec depuis la tournée qu’elle avait faite avec son père en 1998. Quels souvenirs garde-t-elle de son dernier passage parmi nous? «On s’est beaucoup perdus. Il y avait beaucoup de neige. Mais nous avions un public adorable, toujours les bras ouverts. Les Québécois sont très agréables. C’était un endroit que mon papa adorait par-dessus tout. C’était sa tournée préférée, quand il venait ici.»

L’an prochain marquera le 15e anniversaire de la mort de Bécaud. Et selon son éditeur, Laurent Balandras, le moment serait bien choisi pour sortir Et maintenant... Bécaud en France. «C’est le bon interprète avec le bon répertoire au bon moment. Mario va venir chanter en Suisse et peut-être à Paris. Je n’ai qu’une envie: qu’on sorte ce disque en France. C’est véritablement un hommage à la hauteur du personnage de

Bécaud.»