/elections/misc
Navigation

Des difficultés en plein débat pour un candidat du NPD

Coup d'oeil sur cet article

Vedette du Web bien malgré lui en raison d’un gênant extrait d’un débat télévisé largement partagé sur les réseaux sociaux, un candidat néo-démocrate se console en profitant de cette publicité gratuite.

«Ce n’était pas la performance de l’année, je l’avoue. Mais là depuis ce matin, il y a plein de journalistes qui veulent me parler. Ça me fait connaître», a lancé Pierre Chicoine.

L’homme d’affaires se présente aux prochaines élections sous la bannière NPD dans la circonscription de La Prairie. Il ne s’est pas montré sous son meilleur jour lors d’un débat présenté le 17 septembre dernier à la télévision régionale sur la Rive-Sud, semblant incapable d’exprimer ses idées de façon claire.

«On peut comprendre que c'est le pont le plus utilisé au Canada», dit-il en bafouillant, en parlant du Pont Champlain, lorsqu’interrogé sur sa stratégie métropolitaine d’accès aux ponts.

Semblant chercher ses mots, il a ensuite demandé à l’animatrice du débat de répéter la question.

 

«Je changerais les habitudes des gens de la circonscription d'un quart pour cent» avant de se reprendre pour dire «je changerais les habitudes de 25% des gens qui veulent prendre un autre pont.»

M. Chicoine a ensuite terminé son allocution en lançant :«Je terminerais par ceci: Un Chicoine c'est bien, mais deux, ce serait bien mieux», en faisant référence à son frère Sylvain Chicoine, candidat sortant pour le NPD dans Châteauguay-Lacolle.

Ce matin, le candidat s’est défendu en expliquant qu’il en est à ses premières expériences en politique.

«J’ai complètement gelé. Ça me sort de ma zone de confort de passer à la télévision», a-t-il dit en entrevue avec le Journal.

Il a appris l’existence de cette vidéo parce que l’extrait de trois minutes a été partagé sur sa page Facebook dédiée à sa campagne électorale.

«La personne qui a partagé la vidéo l’a mise sur mon mur Facebook. On voulait que je le sache», a-t-il dit.

Il explique que sa page Facebook était alors «publique», permettant à tous d’écrire sur son mur.

«On a changé ça depuis», a-t-il ajouté en riant.

M. Chicoine dit avoir reçu «quelques mauvais commentaires» suite à la publication de cette vidéo. Malgré tout, il tente de ne pas se laisser abattre.

«J’essaie de ne pas regarder. En fait, je n’ai pas vu la vidéo, ça va juste me perturber», a-t-il dit, précisant que l’extrait recense trois minutes où il éprouve des difficultés, mais que le reste du débat d’une heure s’est mieux déroulé.

Il assure que pour le prochain débat prévu le 30 septembre prochain, il compte se préparer différemment.

«Je me dis qu’au moins, ça me donne de l’expérience. Ceux qui pensaient me nuire en publiant cette vidéo m’aident, sans le savoir, a-t-il ajouté. Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en.»

Pierre Chicoine est membre du NPD depuis 2011. Dans sa biographie publiée sur le site du parti fédéral, le projet de péage sur le pont Champlain et le transport ferroviaire et maritime de matières dangereuses font partie des dossiers qui le préoccupent beaucoup.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.