/elections/pc
Navigation

Lebel attaque ses adversaires

Changement de ton du candidat dans Lac-Saint-Jean

Denis Lebel passe en seconde vitesse pour le dernier mois de campagne électorale.
Photo jean tremblay Denis Lebel passe en seconde vitesse pour le dernier mois de campagne électorale.

Coup d'oeil sur cet article

Denis Lebel ne compte pas commenter les sondages qui prédisent une vague orange sur le Québec et également en région. Il n’hésite cependant pas à lever le ton sur les candidats du NPD et il écorche au passage ceux du PLC.

«Mulcair dit que la forêt boréale est en danger et qu’il est en accord avec les environnementalistes», commente le candidat conservateur.

Denis Lebel défend aussi son parti quant à la caisse de l’assurance-emploi.

«Il y en a qui affirme qu’on a pris de l’argent dans la caisse de l’assurance-emploi. C’est complètement faux», ajoute Lebel.

Il dénonce le NPD et le PLC qui acceptent que le port du niqab soit autorisé pour prêter serment afin de devenir citoyen canadien.

«Les candidats néo-démocrates et libéraux affirment que ça ne leur fait rien. Partout au Canada les gens sont en désaccord», a plaidé mardi Denis Lebel, dans un point de presse tenu à Roberval.

Économie

Le candidat Denis Lebel avait convoqué les médias à son local électoral pour parler d’économie régionale.

Selon lui, le comté Lac-Saint-Jean n’aura aucune difficulté à conquérir de nouveaux marchés au lendemain d’une réélection du gouvernement Harper.

«Au cours des dernières années, nous avons bien préparé le terrain. Dans l’avenir, il y aura des opportunités intéressantes pour tous les promoteurs», a d’ailleurs promis M. Lebel.

Pour appuyer son optimiste, il a énuméré une série de réalisations à caractère économique auxquelles son gouvernement a participé.

«Nous avons investi, entre autres, dans Les Serres Toundra. Autre exemple: le partenariat entre le CNRC et Rio Tinto qui nous permet maintenant de transformer de l’aluminium, ce qui n’était pas possible auparavant», a notamment fait valoir M. Lebel.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.